Journal de bord - Traces - indices faune européenne - photothèque -


Guide pratique à l'intention des naturalistes.

Observer la faune, la flore et les traces des animaux, en randonnée.

 

2022 005 JOURNAL DE BORD AVRIL 2022



Observations du mois d'avril 2022.

 
Un mois d'avril caractérisé par un déficit pluviométrique inquiétant. Le peu d'eau de surface présent dans les fossés, les mares temporaires ne peut nous faire oublier le sort des nappes phréatiques et des cours d'eau.
Le mois d'avril est caractérisé par :
- le retour de nombreux migrateurs ;
- l'allongement des jours ;
- une hausse significative des températures ;
- la floraison de nombreuses plantes ;
- la feuillaison de nombreux arbres ;
- la recherche de partenaires et de territoires pour de nombreux animaux.
En avril, la nature, les sous bois et les halliers devraient retrouver également un semblant de tranquillité ce qui n'est malheureusement pas le cas, la poudre parle toujours !
Comme à mon habitude, j'ai effectué la totalité de mes sorties à vélo un peu plus de 600 km parcourus durant ce mois d'avril. Le vélo reste un moyen non polluant d'observer la nature paisiblement et permet de parcourir des milieux interdits aux véhicules motorisés.
 
Vous découvrirez dans ce journal du mois d'avril :

- une Chouette hulotte ayant trouvé refuge dans un vieil arbre creux ;
- de bien curieuses toilettes creusées par le Blaireau européen ;
- une couchette de chevreuil ;
- un barrage abandonné de Castor européen et quelques rongements qu'il a pratiqués dans un marais proche de Saumur ;
- un nid sans doute mal construit retrouvé à terre, après la tempête Diego, vous y apprendrez également que les tempêtes portent chacune un nom propre ;
- une forge de Sittelle torchepot et quelques noisettes brisées ;
- des laissées de Martre européenne si caractéristiques ;
- des laissées de Renard roux ;
- quelques ébauches de nid de Pic noir ;
- des touffes de poils perdues par des cerfs ou des biches de passage sur une coulée ;
- des arbres, affaiblis par la sécheresse, "attaqués" par un Pic épeiche ;
- une piste boueuse de Blaireau d'Europe traversant une petite route ;
- une pelote de réjection de corvidés abandonnée sur un support improbable ;
- et la rubrique, non exhaustive, consacrée à la France moche et polluée.
 
 
et dans l'album photos :
 
Des clichés réalisés lors d'une petite escapade en utilitaire aménagé, Cigognes blanches en peine nidification sur des peupliers bien connus en Vendée, un couple de Chouettes chevêches Chevêches d'Athéna bien connues elles aussi des observateurs fréquentant la Baie de l'Aiguillon ainsi que les premières Gorgebleues à miroir de retour de leurs quartiers d'hiver en Baie de l'Aiguillon.
Dans le Saumurois,  Une Sittelle torchepot en train de combler une cavité trop grande avec des morceaux de bois ! des Traquets motteux à la recherche de partenaire, un Renard roux de retour de chasse trempé de rosée , quelques beaux rapaces pris en vol, Busard cendré et milan, des oiseaux au bain avec un visiteur rare un Pinson du Nord , et un Étourneau "unipatiste" et quelques raretés floristiques Adonis d'automne et Pulsatiles rouges.
 
 
 
- - - - o O o - - - -

 
 
   Pour recevoir les articles de ce blog dès leur parution abonnez-vous gratuitement  





 
 




 


 

 

 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

ATTENTION !


Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul



Sélection du message