La souille du sanglier. Le sanglier est sans conteste le spécialiste de la gabouillasse !


Article réactualisé,  paru une première fois en 2014 sous le numéro 021. Consulté 3500 fois depuis sa première parution 


2014 021 La souille, la bauge du sanglier


  Le sanglier est sans conteste  le spécialiste de la gabouillasse !


 

L'eau et le Sanglier.

L'eau joue, pour le sanglier, un rôle essentiel, il l'utilise pour se désaltérer, mais également pour confectionner un bain de boue dont lui seul connaît le secret.
S'il se baigne volontiers, il passe beaucoup plus de temps dans sa souille.
C'est là, semble t-il, qu'il régule sa température et qu'il se débarrasse de la "vermine" ayant élu domicile dans sa toison.

Articles plus anciens sur le même sujet.

La souille et la bauge sont deux endroits différents pour le sanglier, voyez mon précédent article ici :
 



La souille est bien souvent située à proximité d'une mare, du bras mort d'un cours d'eau, d'une zone marécageuse, d'une tourbière, etc.
Une bonne souille est un savant mélange de terre et d'eau, mais attention de l'eau, oui, mais pas trop !
À proximité nous trouvons habituellement des frottoirs c'est là qu'une fois sorti du bain de boue, il s'étrille consciencieusement !
Les préparatifs.

Les préparatifs mélange, malaxage, trituration



 



Le bain de boue.





Les frottoirs.

Sont dénommés frottoirs les endroits (les plus divers) où le sanglier vient se frotter après son bain de boue. 





Exemples de souilles.

Les souilles sont installées dans les endroits les plus divers et les plus inattendus, comme ci-dessous, une ancienne carrière, un chemin creux, etc



Les housures.

Sont dénommées housures les traces ou accumulation de boues sèches ou fraîches sur différents supports où le sanglier est venu se frotter après son bain de boue. Généralement situées à proximité de la souille elles peuvent, cependant comme ci-dessous, être éloignées de plusieurs centaines de mètres de celle-ci.
 



Vidéo.

Voyez cette vidéo, traitée sur un mode humoristique ! Film réalisé en forêt de Fontainebleau.


la souille( point rouge) près du point d'eau et les frottoirs (points vert)

La souille

Trace de patte et boue lissée par les soies

Les soies laissent des traces bien visibles dans la boue

Traces laissées par les pattes

un frottoir

Un autre sur un arbre remarquable !





- - - - o O o - - - -

 
 
   Pour recevoir les articles de ce blog dès leur parution abonnez-vous gratuitement  




 




4 commentaires:

  1. yannick dagneaumardi, 18 mars, 2014

    Une nouvelle fois, un reportage très instructif.
    La dernière photo est superbe, une ambiance comme je les affectionne.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Yannick, je suis très heureux de lire votre commentaire et de savoir que vous consulter mes articles.
    Je vous remercie, d'autre part, pour vos compliments.
    À bientôt sur les chemins bellifontains.
    Cordialement à vous.
    jipé

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Le sanglier étant mon animal de prédilection pour la photographie, c'est à chaque fois avec un immense plaisir quand je peux lire un article qui lui est dédié. La dernière photo est magnifique.

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Caroline, effectivement la lumière du couchant et les animaux nous réservent quelques fois de très bonne surprise ! J'ai eu la chance d'être là à ce moment et de ne pas rêvasser comme à mon habitude. merci pour vos compliments et bonne journée.
      Ps : à propose de la musique sur votre site je penchais pour un morceau de Diane Arkenstone mais non ..qui est-ce ? merci

      Supprimer

ATTENTION !


Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul



Sélection du message