Vestige du passé à Distré 49400. Maine-et-Loire. 2017 059

Article paru une première fois en 2017 revu corrigé et augmenté. 

 

2022 007 La Pierre couverte de La Vacherie

 
Le dolmen dit Pierre couverte de la Vacherie est situé sur la commune de Distré au lieu dit le marais de sous Distré.
 


Construction monumentale, réalisée à l’aide de pierres brutes de grandes dimensions, les dolmens sont destinés à recueillir le corps des défunts. Ce que nous observons aujourd’hui ne sont que des structures fortement dégradées. Nous ne connaissons rien des motivations et des croyances des groupes humains qui les ont érigés. Les dolmens n’ont sans doute pas été érigés au hasard, mais très certainement après une longue réflexion concernant leur lieu d’implantation.
Le dolmen de La Vacherie dénommé Pierre couverte de La Vacherie ne fait sans doute pas exception à cette règle. Comment expliquer que ce dolmen se situe dans une zone marécageuse régulièrement inondée en hiver ?
La zone d'implantation choisie a sans aucun doute subi des modifications hydrologiques dues à :
- une remontée de la nappe phréatique ;
- des aménagements empêchant la vidange naturelle du Douet affluent du Thouet ;
- l'abandon et la ruine d'ouvrages hydrauliques provoquant l'inondation régulière du site.
Les différentes études parues sur ce monument datant du néolithique ne fournissent aucune explication sur cette implantation tout à fait surprenante !




Dynamique et utilisation du marais de Distré depuis la protohistoire.

La basse vallée du Douet et ses versants sont riches en témoins d'occupation ancienne. Les fouilles coordonnées par S. Barbier en 1996 ont révélé sur le versant
nord du Douet, l'occupation du replat turonien du site des Murailles II. Il s'agit d'une enceinte datée du Néolithique (datation radiocarbone 419 (OxA) Lyon à 5540 ± 45 BP). Les lieux font ensuite l'objet d'une utilisation sépulcrale à la charnière entre le Bronze Moyen et le Bronze Final (datation radiocarbone sur ossements Ly 8275 à 3040 ±55 BP) (Barbier, 1997). Pour les périodes anciennes on peut également faire
référence dans le marais de « Sous Distré » au dolmen Néolithique de la Vacherie de type « angevin à portique » décrit par M. Gruet (SRA Pays de Loire, document interne).
Enfin, à proximité de ce monument, sur le versant sud du marais, les prospections archéologiques anciennes conduites par J.P. Bouvet en 1 990 ont montré la présence d'une villa gallo-romaine au lieu-dit « Sur le Douet de la Vacherie »
  
Extrait de l'Etude paléoenvironnementale du Marais de Distré réalisée par Cyprien Anne Laure, Carcaud Nathalie, Visset Lionel.  géoarchéologie d'une zone humide depuis le Préboréal

De l'intelligence de nos ancêtres.

Essayons de les comparer à des monuments plus évolués, construits en pierres de grand appareil, bien taillées et jointoyées le revêtement du "Tombeau de la Chrétienne", par exemple, ou les Pyramides d’Égypte. Ici l'assemblage n'est possible que par la connaissance préalable de dimensions, donc de mesures. Les blocs comme le monument ont pour dimensions des multiples ou des divisions d'une unité de longueur. On sent tout ce que cela sous-entend de connaissances, et que l'architecte a l'intelligence des nombres il sait à coup sûr compter, mesurer, calculer. Ce stade du développement intellectuel n'est pas préhistorique.
Le dolmen, au contraire, c'est une double rangée de pierres dressées enfermant un couloir qu'on fermera par d'autres pierres aux extrémités, et qu'une ou plusieurs grandes dalles recouvrent. Rien qui soit taillé,assemblé, ajusté. Et pourtant l'édification d'un tel monument est révélatrice d'un autre stade intellectuel comment nous y prendrions nous pour relever un dolmen écroulé sans le secours de nos modernes crics, grues, palans ? Comment donc les constructeurs de monuments mégalithiques ont-ils résolu le problème d'apporter, de dresser, de soulever des blocs souvent énormes? Le problème s'est posé aux Égyptiens pour leurs tombeaux et leurs temples colossaux: nous savons qu'ils l'ont résolu par des systèmes de plans inclinés et de leviers. Nous ignorons comment s'y prirent les hommes préhistoriques, mais les dolmens, menhirs, allées couvertes, etc... attestent qu'eux aussi surent trouver une solution.
A chaque époque, donc, mille problèmes ont été résolus par la mise en œuvre des moyens dont l'homme disposait, c'est-à-dire ceux qu'il pouvait concevoir, et qui ne sont plus forcément les nôtres. On a dompté et mené le cheval sans étrier ni éperons, traversé les mers sans gouvernail d'étambot le lourd disque de pierre servant de porte presque invulnérable, la clepsydre, ne sont pas seulement des solutions ingénieuses, elles portent la marque de l'intelligence comme la construction du dolmen, comme bien avant, et pendant des millénaires, la taille des silex; et cette intelligence, nous sommes en droit de la reporter dans le passé aussi longtemps que s'observera cette variabilité des moyens propres à atteindre un but, qui en est l'essence même.


Le reportage photographique.



 

 





Bon à savoir : Un dolmen est une construction mégalithique préhistorique constituée d'une ou plusieurs grosses dalles de couverture (tables) posées sur des pierres verticales qui lui servent de pieds (les orthostates). Le tout était originellement recouvert, maintenu et protégé par un amas de pierres et de terre nommé tumulus. Les dolmens sont généralement interprétés comme des tombes à chambre, des monuments funéraires ayant abrité des sépultures collectives 1,2,3.
Les dolmens européens ont été construits entre la fin du Ve millénaire av. J.-C. et la fin du IIIe millénaire av. J.-C., ceux d'Extrême-Orient au Ier millénaire av. J.-C. 
Source wikipedia

Voyage voyage la carte interactive de mes explorations.




 
- - - - o O o - - - -

 
 
   Pour recevoir les articles de ce blog dès leur parution abonnez-vous gratuitement  





 
 




 


 

 

 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

ATTENTION !


Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul



Sélection du message