Les Chauves-souris attaquent ! Article 053 2018

Comment faire bon ménage avec les Chauves-souris ?

crédit-photo-jean-paul-lahache
Pipistrelle commune "accrochée" au mur du salon
La période estivale et plus particulièrement ces derniers jours (août 2018) où les températures se sont envolées (jusqu'à +37° en Maine-et-Loire) est l'occasion de dormir fenêtres largement ouvertes . Mouches et moustiques envahissent les maisons espérant y trouver le gite et le couvert. Suivant la sensibilité des occupants ils sont accueillis par des rubans gluants ou par une batterie chimique allant de la prise antimoustique à la bombe aérosol. Si comme moi, vous habitez à la campagne et que vous n'utilisez pas ces moyens de lutte  vous aurez peut-être la chance d'être assisté par un moyen plus "écolo" pour chasser ces hôtes indésirables. Les Chauves-souris, puisqu'il s'agit d'elles ne vont pas hésiter à investir votre logis pour faire bombance. On aime ou on n'aime pas la compagnie de ces adorables mammifères. Je ne vais pas une fois de plus affirmer que les chauves-souris ne s'accrochent pas aux cheveux, ne sucent pas le sang des dormeurs, etc. Toutes ces balivernes véhiculées par nos grands-parents les tenant eux-mêmes de leurs grands-parents sont de nos jours hélas encore véhiculées par de jeunes adultes ! 

Lisez ces quelques lignes à propos de ces charmantes bestioles:

Aujourd’hui, toute une série de balivernes persistent encore à leur sujet.  Il est plus que temps de tordre le cou à ces croyances afin de rétablir la vérité :
Non, les chauves-souris ne s’accrochent jamais dans les cheveux ! Elles ne se jettent pas sur les humains …
Oui, les chauves-souris sont utiles et inoffensives.
Non, elles ne construisent pas de nid et n’amènent donc aucun matériau dans leur gîte. De même, elles ne rongent pas les matériaux de construction, ne dégradent pas les boiseries ou l’isolation comme le font les rongeurs.
Avec un seul jeune par an par femelle, elles ne risquent pas de proliférer.
Non, les chauves-souris ne sont pas aveugles.
On les a dit porteuses du virus de la rage. En fait, tous les mammifères (chiens, chats, renards, moutons, vaches, souris …) peuvent véhiculer cette maladie et la transmettre.  Certes, des cas de rage ont déjà été observés sur des chauves-souris européennes, mais ceci est assez rare. La contamination de l’homme, qui ne peut avoir lieu que par une morsure, est peu probable. Pour écarter tout risque, mettez un gant si vous devez manipuler une chauve-souris.
Batman n'est qu'un mythe aussi...
Source http://plecotus.natagora.be/index.php?id=703


Nous découvrons deux Pipistrelles communes Pipistrellus pipistrellus  (peut-être s'agit-il d'un couple) une première fois à l'extérieur de la maison sous l'avant toit.
crédit-photo-jean-paul-lahache
Pipistrelle commune "accrochée" sous l'auvent du toit

crédit-photo-jean-paul-lahache
Pipistrelle commune "accrochée" sous l'auvent du toit

Quelques jours plus tard par le plus grand des hasards nous en découvrons une dans la maison même. Non contente de chasser dans les pièces une fois la nuit tombée les voila qui s'installent dans le salon.
Témoignage : "J'avais l'impression que quelqu'un m'observait, ce sont sans doute ses reptations sous le cadre laissant entrevoir une partie de son corps qui ont attiré mon attention"
crédit-photo-jean-paul-lahache
Pipistrelle commune en partie cachée par la gravure

crédit-photo-jean-paul-lahache
Rapporter un souvenir de cet événement

crédit-photo-jean-paul-lahache

crédit-photo-jean-paul-lahache
Quelques millimètres entre le mur et le cadre suffisent à abriter la Pipistrelle commune
La présence de minuscules déjections à l'aplomb du gite temporaire révèle la présence d'un individu.

Comment reconnaître les crottes de Chauves-souris [LIEN]

crédit-photo-jean-paul-lahache
Trahie par la présence crottes au sol
crédit-photo-jean-paul-lahache
Minuscules crottes de Pipistrelle commune quelques millimètres seulement
Le cadre sous lequel la Pipistrelle commune a trouvé refuge est déplacé précautionneusement durant la brève séance de prises de vue.
crédit-photo-jean-paul-lahache
Des pattes crochues lui permettent d'incroyables reptations sur la surface rugueuse

crédit-photo-jean-paul-lahache


crédit-photo-jean-paul-lahache
 Elle reviendra deux jours de suite sous cet abri temporaire avant de quitter les lieux.
crédit-photo-jean-paul-lahache
Tête en bas ou ...

crédit-photo-jean-paul-lahache
tête en l'air


J'ai des problèmes avec les Chauves-souris [LIEN] ou [LIEN]

Des liens en rapport avec cet article [Sur unregarddifférentsur la nature.com]

 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul



Sélection du message