Pins sylvestres - Pins - Arbres - Gemmage - Résine - Ambre - Pologne -


2022 004 GEMMAGE et RÉSINE



C'est quoi le gemmage ?

Le gemmage est l'opération consistant à prélever sur un arbre, un résineux et plus particulièrement un pin, une substance dénommée résine. 
Le gemmage artisanal est connu depuis des temps immémoriaux. La résine est alors employée, après chauffage, comme goudron de pin, servant à étanchéifier des récipients poreux et à calfater des embarcations.
Par le passé, les marines de tous les pays utilisent le goudron de pin tout comme la poix ou le brai pour calfater leurs embarcations. Le gemmage a pratiquement disparu des Landes où il a connu un âge d'or. En fin d'article, retrouvez une vidéo qui retrace cette histoire du gemmage que certains essaient de faire revivre.

La résine c'est quoi ?



Les résines, différentes de la sève brute ou élaborée, sont des substances à l'odeur forte caractéristique présentes uniquement sur certains arbres, les conifères. Ces conifères sont très justement dénommés résineux !
Tous les conifères ne produisent pas de résine à l'exemple du Thuya géant et du Tsuga de Californie. Si vous voulez approfondir vos connaissances sur la résine, vous pouvez consulter ce LIEN.
La résine coule dans des canaux spécifiques (canaux résinifères) elle est destinée à protéger l'arbre. Une blessure mécanique endommageant l'écorce ou le bois, une attaque d'insectes, des épisodes de sécheresse intense provoquent immanquablement une exsudation de résine empêchant la pénétration d'organismes pathogènes dans l'arbre et sous l'écorce.
 
Une blessure entraîne une exsudation de résine
 
 Peu de temps après avoir avoir été abattu, ce Pin sylvestre trouve encore la force de produire, inutilement, un important flot de résine.
 

 

La résine fossile c'est quoi ?



La résine peut traverser les âges sous forme de fossile, elle porte le nom d'ambre.
L'ambre constitue parfois de grands gisements à l'exemple de ceux de la mer Baltique. L'ambre flottant sur l'eau de mer, il est possible d'en récolter sur les plages.
Parfois, la résine contient des insectes piégés, il y a des millions d'années.
 
 

Ce Pin sylvestre, blessé par un Cerf élaphe au moment du brame, conserve quelques poils dans la résine exsudée. L'arbre venant, par une chance inouïe, à être fossilisé, nos descendants, dans quelques milliers d'années, pourraient retrouver ces poils emprisonnés dans l'ambre !

La mer Baltique et les gisements d'ambre.

La Pologne est réputée pour ses gisements d'ambre, la ville de Gdańsk est connue pour son commerce de l'ambre. 

Si la chance vous sourit, peut-être en récolterez-vous quelques grains en parcourant les plages de sable fin !


Une vidéo, intitulée Gdańsk fiancée de l'ambre de la Baltique vous est proposée par la chaine ARTE .
 
👍 Bon à savoir : certains résineux, les pins de Douglas (entre autres) produisent naturellement et sans qu'ils aient été blessés des exsudations de résines tout à fait surprenantes. Leur écorce est également constellée de petites poches de résine. L'écorce prend l'aspect d'une peau humaine scarifiée.
Comme ici sur ce jeune sujet de Pin de Douglas.

Les traces de gemmage.

Le gemmage laisse des cicatrices bien visibles sur les arbres exploités.
Je dois, auparavant, vous expliquer qu'il existe deux types de gemmage : le premier laisse une chance de survie aux arbres exploités, c'est le gemmage à vie, tandis que le deuxième qualifié de gemmage à mort, est réalisé peu de temps (4 ou 5 ans) avant d'abattre les résineux.
Il est donc impossible de trouver dans la nature des arbres sur pied portant des cicatrices de gemmage à mort. CQFD.
Un peuplement forestier peut être composé d'arbres portant des cicatrices de gemmage à vie très anciennes.

 

Découverte de traces de gemmage en Pologne.

C'est dans la voïvodie de Varmie-Mazurie en Pologne que j'ai découvert ces étranges cicatrices.
 

Dans le gite où nous passons la nuit je remarque un tas de planches portant des traits de scie peu ordinaires.
 
Ici pas différence notable avec des planches ordinaires
 
Mais sur le côté des planches, des traits assez étranges

Après quelques recherches effectuées dans la propriété,  je trouve des troncs aménagés en jardinières avec me semble-t-il, des traits de scie identiques ; mais de quoi s'agit-il ?
 

 

J'avoue n'avoir jamais rencontré pareilles cicatrices sur des arbres, j'ai bien l'impression d'être en présence de cicatrices laissées par un gemmage. Je connais celles faites par le gemmage "landais" qui ont à peu près cet aspect.
 

Ces arbres exploités durant de nombreuses années, survivants à ces traumatismes prennent des allures de grosses bonbonnes. Ils prennent le nom de pins bouteilles.
 

Après m'être renseigné auprès des propriétaires, il s'avère qu'il s'agit bien de traces laissées par des opérations de gemmage. Le procédé est légèrement différent de celui pratiqué dans les Landes.
Le professeur Wieslaw Grochowski de Varsovie nous explique en quoi il diffère :
 
Le Gemmage du Pin en Pologne.
En résumé, la méthode polonaise de gemmage diffère nettement de la méthode landaise classique par les points suivants : elle s'applique uniquement en gemmage à mort sur une durée de trois à quatre ans en général ; les piques se font, comme dans la méthode autrichienne, par des rainures en arêtes de poisson, laissant entre elles des bandes d'écorce intactes, et se succèdent tous les deux ou trois jours beaucoup plus souvent qu'en France. Les pots sont munis de couvercles. La largeur des carres est liée au diamètre de l'arbre ainsi que celle des intervalles entre les carres. Vous trouverez en fin d'article le lien de l'intégralité de cette note.
 
 
Les arêtes de poisson dont il est question dans l'article 
 

Ce sont donc bien des traces de gemmage qui sont visibles sur les planches et les jardinières observées dans ce gîte en Pologne.
Les jours suivants, je découvrirai en forêt des vestiges de ce qui fut une industrie florissante dans les années d'après-guerre jusqu'aux années soixante. 




Autres méthodes de récoltes de la résine et de ses composants.

 

Dans les Vosges.


De la térébenthine des sapins, ou térébenthine commune. Les anciens la nommaient bijon, nom qu'elle conserve encore dans quelques auteurs et dans plusieurs localités, parce qu'ils réservaient celui de térébenthine pour celle qui découle du térébinthe. On l'extrait de la manière suivante, dans les Vosges, de Abies pectinata : on perce l'écorce de ce sapin à l'endroit qui est couvert de vésicules pleines de térébenthine, que l'on recueille dans un cornet de fer-blanc, terminé en pointe hémisphérique, pour la verser dans un autre vase de fer-blanc, d'où on la transporte à dos d'homme dans des peaux de bouc passées à l'alun ; ce mode d'extraction, qui ne nuit nullement aux arbres, procure une térébenthine très belle, claire comme de l'eau distillée, dont un homme peut recueillir 2 livres et 1/2 par jour. Elle a une odeur agréable, presque citronnée. Si on ne récolte pas la térébenthine des vésicules, l'année suivante, elles se crèvent et forment des espèces de larmes résineuses qui se sèchent. On retire une autre sorte de térébenthine de cet arbre, par incision de l'écorce ; mais comme elle est louche, et qu'elle devient opaque en vieillissant, et se rapproche alors de la poix, ou a rarement recours à ce mode d'extraction. Extrait du dictionnaire universel de matière médicale et de thérapeutique 1838


Au Canada.

 

La gomme de sapin provient uniquement du sapin baumier, sous forme de liquide mielleux jaune verdâtre et elle est extraite des petites excroissances ; vésicules qui se forment sur le tronc du sapin. Le sapin baumier est une essence qui se retrouve seulement de ce côté-ci de l'Atlantique, principalement au sud-est du Canada. Cf gommedesapin.com

La gomme du  Sapin beaumier  est récoltée à l'aide du Picoué.


Une vidéo intitulé le retour du gemmage dans les Landes.

 

 

Théophile Gauthier Le Pin des Landes Dossier audio




LA PAGE DES LIENS

 

 

   Pour recevoir les articles de ce blog dès leur parution abonnez-vous gratuitement  








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

ATTENTION !


Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul



Sélection du message