Mauvais vent en chasse photo

  2019 Article 062  

Une mauvaise préparation entraîne ipso facto la fuite de l'animal.

 

crédit-jean-paul-lahache-copie-interdite

 

Le chasseur photographe se poste en affût en limite d'un pré fraîchement coupé. Son espoir de voir la Pie grièche repérée quelques jours auparavant s'est évanoui avec l'arrivée de la nuit. S'il a pu réaliser quelques photographies de corvidés (comme celle de cette Corneille noire) c'est que les oiseaux utilisent plus la vue et l’ouïe pour détecter les dangers que l'odorat qui bien souvent est atrophié.


crédit-jean-paul-lahache-copie-interdite
Une Corneille noire s'approche sans trop de méfiance du photographe et de son affût improvisé.

Les mammifères quant à eux utilisent la vue, l'ouïe et l'odorat qui est fort développé (surtout les canidés).

Démonstration en quatre clichés.

 

Il est 20 h 19 ce 14 juin 2019 lorsque sortit de nulle part apparaît un Renard roux en limite du pré fauché. Progressant à vive allure, il marque quelques signes d’inquiétude, s'arrête puis dirige le museau dans la direction du photographe. Connaissant bien les réactions animales, le photographe sait que dans quelques instants le spectacle prendra fin. Arrivé sous le vent, le Renard roux sans doute grâce à quelques molécules supplémentaires détecte la présence de l'intrus dans son domaine et prend la poudre d'escampette.

crédit-jean-paul-lahache-copie-interdite
Arrivée dans le pré fauché



crédit-jean-paul-lahache-copie-interdite
Mouvement d’inquiétude



crédit-jean-paul-lahache-copie-interdite
Détection de mon odeur, je suis à 200 mètres



crédit-jean-paul-lahache-copie-interdite
Confirmation des analyses Déclenchement alerte rouge !



Pour en apprendre plus sur une activité pacifique, la chasse photographique, sa pratique et la maitrise du vent rendez-vous sur ce lien [ICI].





2 commentaires:

  1. Bonjour JP, j'ai regardé une nouvelle ton dossier sur la chasse photographique, au chapitre accessoires pour déterminer la direction du vent. Pour déterminer sa direction j'utilise depuis longtemps un flacon vide souple genre pulvérisateur nasale pour les nez bouchés, le médicament s'appelais Déturgylone, puis je l'es remplis de farine, attention pas de talc car le plus souvent il est parfumé. Je trouve cette astuce super et cela fonctionne super bien en plus ;-) , testé en plus sur mes observations de blaireaux, donc qui dit blaireau dit odorat super développé. Bon weekend ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Ludovic
    Merci pour ces précisions fort utiles. J'avoue connaître ce procédé mais ne l'avoir jamais utilisé Peut-être pas manque de place une tresse roulée est moins encombrante il vrai que je "trimballe" toujours trop de choses ;-)
    cordialement Jipé

    RépondreSupprimer

Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul