première Page Photo

Coquelicots gentils coquelicots.

    2019 Article 054   

 

Les coquelicots sont  souvent utilisés pour commémorer le sang versé.

 

coquelicots-crédit-photo-jean-paul-lahache



Cette plante annuelle affectionne les terres fraîchement remuées, les graines  photosensibles ne peuvent germer qu'à une profondeur de 1 centimètre. Depuis la révolution néolithique et l'apparition de l'agriculture les coquelicots ont sans aucun doute, par les véritables tapis qu'ils forment, attirés l'attention de nos lointains ancêtres.
Les poètes ont célébré cette jolie fleur qui soit dite au passage, ne supporte pas la mise en bouquet !
C'est sans doute durant les Grandes guerres et la naissance de l'artillerie moderne que cette jolie fleur acquiert son statut de "fleur du souvenir et du sacrifice". Les champs de bataille fraîchement labourés par les mortels projectiles se couvrent l'année suivante de milliers de jolies fleurs rouge sang. Sans doute pour rappeler aux Hommes leur folie meurtrière.

Le coquelicot devient un symbole.

Après la Première Guerre mondiale, le coquelicot devient la fleur mémorielle des combats fratricides.
Un poète,  John McCrae officier de son état, écrit un poème  « In Flanders Fields » (« Au Champ d’Honneur ») publié en 1915 dans un journal anglais. Ce poème, largement diffusé notamment lors des commémorations, connaît un succès fulgurant. Le coquelicot évoqué dans le poème sera "récupéré" par une Anglaise puis par une Française afin de lever des fonds au bénéfice des veuves et des orphelins de la Première Guerre mondiale.
Le coquelicot est intimement lié aux célébrations de l'armistice de la Première Guerre mondiale au Royaume-Uni, au Canada, en Afrique du Sud, ainsi qu'en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Le poème de Jhon McCrae.


Documents provenant du Musée Canadien de la Guerre

 

Les bons de souscription version anglaise et française.

 

Documents provenant du Musée Canadien de la Guerre

Documents provenant du Musée Canadien de la Guerre



crédit-photo-jean-paul-lahache



crédit-photo-jean-paul-lahache





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul



Sélection du message