Eglise de Parnay 49730 Maine-et-Loire. 2017 034

 
        Article paru une première fois le 20 avril 2017     



ÉGLISE SAINT-PIERRE DE PARNAY



Une église au bord du gouffre, tel est le titre d'un article paru dans la presse locale.

 

 
Le journaliste parlait non seulement de la situation géographique de cet édifice religieux, mais également de l'argent consacré à son sauvetage.
Comme l'indique le texte paru sur la toile cette église située au bord d'un précipice ne doit son salut qu'aux importants travaux de consolidation et soutènements entrepris à grands frais. Il s'en est fallu de peu que l'édifice ne termine sa vie dans les profondeurs des caves situées sous l'édifice et en contrebas là où le cimetière a "sombré" quelques décennies plus tôt. 

 

L'Église de Parnay au bord du vide
 
L'Église de parnay et la Loire

 
Situation de l’Église sur un extrait de carte au 125000 de l'IGN


porche-eglise-de-parnay-maine-et-loire

porche-eglise-de-parnay-maine-et-loire
Le porche avec ses intéressants graffitis. Notamment des perles alignées en forme de calvaire

 

graffitis-porche-eglise-de-parnay-maine-et-loire


graffitis-eglise-de-parnay-maine-et-loire
Croix  perlées

 

graffitis-eglise-de-parnay-maine-et-loire
Main gauche. Une des premières représentations figuratives symboliques déjà présentes dans les grottes ornées en forêt de Fontainebleau.

 

graffitis-eglise-de-parnay-maine-et-loire
Témoignage d'un conscrit incorporé au 3 régiment de Tirailleur Algérien ayant probablement embarqué à Port-de-Bôuc



graffitis-eglise-de-parnay-maine-et-loire
 Ex-voto d'une gabare


graffitis-eglise-de-parnay-maine-et-loire
 Portrait d'un militaire ?

 

graffitis-moulin-cavier-eglise-de-parnay-maine-et-loire
 Ex-voto destiné à protéger , un moulin cavier typique de la région


graffitis-eglise-de-parnay-maine-et-loire
Un portrait avec quatre perles (trous creusés dans le tuffeau)


Texte extrait de l'Atlas des cavités Souterraines :

Contexte général Parnay se situe à l'est de la région Saumuroise. La commune est bordée par la Loire au nord. La morphologie des terrains est typique des bords de Loire de la région : le coteau qui longe le fleuve et en arrière, un plateau qui s'étend sur toute la superficie de la commune. C'est principalement le long du coteau que les cavités sont creusées dans le tuffeau. Il s'agit de caves, d'habitats troglodytiques sur plusieurs niveaux et d'anciennes carrières souterraines ayant servies de champignonnières. Elles possèdent des épaisseurs de recouvrement variant entre 10 et 18 m et une extension allant parfois jusqu'à 10 ha, comme pour la carrière située à Sous l’Église.
Source : CETE de l'Ouest LRPC Angers Région Saumuroise, Atlas des cavités souterraines, Dossier n°43.07.49.109
Parnay
 



Les taphophiles pourront découvrir quelques tombes intéressantes au cimetière de Parnay.



 

C'est quoi la taphophilie ?

La taphophilie, littéralement, passion pour les  tombes, recouvre la contemplation, la photographie, l’étude historique, symbolique, sociologique ou esthétique des épitaphes, sculptures, tombeaux et autres monuments et objets visibles dans les lieux d'inhumation, ainsi que l'histoire des décès et enterrements des personnalités. On doit y adjoindre le souci de connaissance et de préservation du patrimoine funéraire (recensement, restaurations, visites guidées, expositions, etc.) qui anime un certain nombre d’associations locales. Cet ensemble de pratiques et de préoccupations est le fait d'historiens, d'artistes ou d'amateurs passionnés, et peut donner lieu à des publications, livresques ou en ligne. Librement inspiré de Wikipedia.


Le visiteur pourra découvrir au cimetière de Parnay :


- le tombeau de François-Henri Allain-Targé, orné d’un médaillon par Denys Puech
- le tombeau de Geneviève Villemain-Ferry, orné du Souvenir, très belle statue par Antonin Mercié (une copie de cette statue se trouve au musée d’Orsay).
- le tombeau de Charles Ferry.
Il est possible de voir également :
- la tombe du viticulteur Antoine Cristal (1837-1931). Inventeur d'un concept pour la culture du vignoble saumurois. Un système de murs percés de trous  au travers desquels la vigne pousse, profitant de la chaleur accumulée par les pierres, et permettant d’améliorer la maturité des raisins.
- la tombe de
Pierre Jean Bertheot (1786-1873), un vétéran de la Grande armée.
- la tombe d’un canonnier de 25 ans tué en février 1918.

 

  Album photographique consacré à l'Église et au cimetière de PARNAY



L'Église Saint-Pierre de Parnay figure, comme beaucoup d'autres sites visités sur ma carte Voyage-voyage


 
- - - - o O o - - - -


 
 
   Pour recevoir les articles de ce blog dès leur parution abonnez-vous gratuitement  



 


 


1 commentaire:

  1. Bravo, reportage très bien documenté. Photos magnifiques.
    Merci.

    RépondreSupprimer

ATTENTION !


Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul



Sélection du message