Hibou des marais - Pelote de réjection - Décorticage des pelotes - Asio flammeus


B-2021-018 - Le Hibou des marais et ses pelotes de réjection.

 


 
J'ai eu la chance de rencontrer, d'observer et de photographier le Hibou des marais Asio flammeus   il y a une quinzaine de jours  (avril 2021). Cet oiseau est un des rares rapaces nocturnes pouvant être observé en plein jour ; le matin, l'après-midi, sous un ciel couvert ou en plein soleil.
 

La force du vent semble être le seul obstacle à ses sorties diurnes. D'après mes observations personnelles, il semble qu'un vent dépassant les 30/35 kilomètres par heure  retarde ou annule ses sorties. Cela demande tout de même à être confirmé par d'autres observateurs. 

Par un bel après-midi, après avoir emprunté à vélo un chemin de terre longeant une friche, je le surprends, par le plus grand des hasards, sous une aubépine. Il est  là sagement tapis à quelques mètres de moi, cinq ou six, pas plus.
 

Une chance extraordinaire.

Je me demande encore aujourd'hui comment j'ai pu détecter sa présence sous cet arbre, un véritable coup de chance. Je continue de me déplacer calmement quelques mètres, puis, une fois l'appareil photo sorti du sac je tente de l'approcher. Confiant dans son camouflage il ne bouge pas et se laisse photographier. Là ce n'est plus de la chance c'est autre chose qu'il m'est difficile de qualifier. Cela me rappelle une situation identique vécue avec des Engoulevents d'Europe. Voir mon article : C'est quoi le camouflage [LIEN] 
Des évènements indépendants de ma volonté provoque l'envol de l'oiseau ... Déçu je quitte les lieux puis me ravise.
Les rapaces ont l'habitude de rejeter sur leur lieu de repos une ou deux pelotes de réjection, peut-être aurai-je la chance d'en trouver une !
Je me glisse sous le buisson d'Aubépine monogyne et ne tarde pas à trouver une pelote de réjection toute fraîche. Une bonne journée décidément.
 

Les proies sont avalées entières.

 


Le Hibou des marais Asio flammeus fait partie des rapaces nocturnes ingurgitant leurs proies entières "si leur taille ne demande pas un dépeçage ou l'arrachage sommaire des grandes plumes".P Geroudet.
Le décorticage d'une pelote de réjection de rapace nocturne réserve donc de belles surprises en effet "Le défaut d'acide chlorhydrique laisse intact les poils les plumes et les os" (P géroudet Les rapaces nocturnes et diurnes d'Europe).
Nous avons donc de fortes chances de trouver de nombreux os en bon état permettant d'identifier les victimes du Hibou des marais.

 

Régime alimentaire.

Le Hibou des marais est le véritable spécialiste du Campagnol des champs Microtus arvalis ou du Campagnol agreste Microtus agresti plus forestier semble-t-il. Voici ce qu'en dit Paul Géroudet "En Norvège sur 150 proies citées par Hagen, il y a 482 rongeurs, 15 musaraignes, 1 indéterminé, 9 passereaux, 1 lézard et deux coléoptères. En Allemagne, Uttendoerfer  a reconnu, sur 2612 proies, non moins de 2586 rongeurs (dont 22475 Microtus arvalis) , 4 musaraignes, 2 taupes, 15 passereaux, et 5 insectes. [...] Le Hibou des marais s'attache donc en spécialiste aux pullulations de campagnols, dont l'irrégularité influence plusieurs aspects de sa vie." (P géroudet Les rapaces nocturnes et diurnes d'Europe).

 

Contenu de la pelote.

Pelote de réjection de Hibou des marais.

Cette pelote trouvée sur le lieu de repos du Hibou des marais contient en effet de nombreux os de micro-mammifères et plus précisément de campagnols. Comme le révèlent ces photographies.
 
Cette pelote contient les restes de deux campagnols.


Le papier millimétré donne une idée de la taille des ossements.


Dimension d'un carreau  un millimètre sur un


Molaire sans racine en forme d'accordéon, typique des dents de campagnols


Différencier les campagnols.

Observation des molaires.
Molaires sont en forme d'accordéon : Campagnols
1.1.  Présence de racines  : Campagnol roussâtre (forêts de feuillus avec sous-bois, buissons, haies).
1.2.  Pas de racines.
Observation de la longueur de la rangée de dents de la mâchoire inférieure et de la longueur du crâne.
1.2.1.  Longueur de la rangée de dents supérieure à 7,5 mm et  longueur du crâne supérieure à 31 mm : Campagnol terrestre (Rat taupier) (aux abords des eaux) ou Campagnol amphibie (Campagnol aquatique) (aux abords des eaux).
1.2.2. Longueur de la rangée de dents inférieure à 8 mm et longueur du crâne inférieure à 31 mm Campagnols des champs (prairies, jardins, cultures), et autres Campagnols.



Omoplate de campagnol


Crâne de campagnol


Fémurs de campagnol



Comment reconnaître les proies consommées ?

 
 

Précautions à prendre lors du décorticage.

 

Je ne saurais trop conseiller de ne pas entreprendre de décorticage de pelotes de réjection avec un public adulte ou scolaire en cette période d'épizootie de grippe aviaire (avril 2021).
Le naturaliste, quant à lui, doit prendre toutes les précautions pour éviter une possible contamination.
1 - Les pelotes doivent être placées au congélateur, pendant 24 à 48 heures, soigneusement emballées afin d'éviter la   contamination de la nourriture déjà présente dans le congélateur.
1-1 Les gants, ayant servi à placer les pelotes dans les sacs étanches, sont jetés et remplacés par des gants neufs avant de manipuler les sacs pour les placer dans le congélateur .
2 - Sorties du congélateur elles sont passées à l'étuve pendant une heure à 150 ° C
3 - Avant d'être disséquées elles sont mises à tremper dans une solution antiseptique. 
4 - Pendant le décorticage le naturaliste a les mains protégées par des gants et porte un masque à usage unique.
5 - Les éléments extraits des pelotes sont placés dans un récipient contenant une solution antiseptique puis séchés à l'air libre.
6 - À la fin de la séance tous les matériels sont nettoyés et stérilisés, les masques et les gants sont jetés.
 
Consultez la CIRCULAIRE N°2008-021 DU 8-1-2008 de l'éducation nationale qui donne de très bons conseils. [LIEN]


Un article très intéressant : C'est quoi une pelote de réjection ?


 


 






3 commentaires:

  1. Voilà un bien bon article sur le hibou des marais, un de mes oiseaux fétiche!

    RépondreSupprimer
  2. Voilà un bien bon article sur le hibou des marais, un de mes oiseaux fétiche!

    RépondreSupprimer
  3. merci Jean-Yves pour ton commentaire, c'est vrai un oiseau attachant tu as raison. Amitiés

    RépondreSupprimer

Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul



Sélection du message