première Page Photo

 

   2020 Article 081   

Un artiste fait renaître une technique photographique oubliée, l'ambrotype

 
 

 

Une émission proposée par la    Radio Télévision Suisse  

L’ambrotype est un procédé photographique dérivé du daguerréotype, et par lequel on obtient une image positive unique. Ce procédé a été largement utilisé notamment aux États-Unis, où il a fortement concurrencé le daguerréotype en raison de se rapidité et de son coût bien moindre.
On attribue la dénomination de ce procédé au daguerréotypiste Marcus Aurelius Root (1808 - 1888), à partir du grec ancien ἀνβροτός, immortel et τύπος, impression.
L'ambrotype a été popularisé et amélioré à Boston par James Ambrose Cutting et son associé Isaac Rehn qui ont déposé un brevet en 1854. Certains pensent que l'invention du procédé serait le fait de Cutting seul, Root lui ayant suggéré par l'intermédiaire d'Isaac Rehn le nom d'ambrotype dont l'étymologie grecque évoque son second prénom « Ambrose ».
Principe
La formation d'une image argentique aboutit à la création, dans un support transparent tel que la gélatine, le collodion, l'albumine, etc., de particules d'argent métallique qui se présentent sous la forme de filaments ou d'amas plus ou moins réguliers et plus ou moins fins. Cela correspond au « grain » de l'image, une qualité ou un défaut selon ce que l'on considère. Il s'agit donc d'images pigmentaires, de structures discontinues, contrairement aux images formées de colorants solubles et dont la structure paraît continue.
Selon la façon dont on les observe, les images pigmentaires peuvent prendre des aspects très différents.
Si l'on examine un négatif en le plaçant devant une source lumineuse, ses zones transparentes exemptes de dépôts d'argent laissent voir cette source et paraissent claires, tandis que l'image argentique proprement dite arrête plus ou moins la lumière et paraît sombre. Si au contraire ce négatif est placé devant un fond noir et éclairé par une source située derrière l'observateur, alors tout s'inverse : les zones transparentes laissent voir le fond sombre, tandis que les dépôts d'argent diffusent la lumière qu'ils reçoivent et semblent plus ou moins lumineux. Source Wikibooks
 
 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul



Sélection du message