première Page Photo

Tiques - Morsures - Infection - Borrelia burgdorferi - maladie de Lyme.



  2020 Article 044 

La liberté retrouvée ne doit pas nous faire oublier les risques liés aux morsures de tiques.






En Europe, les tiques sont les premiers arthropodes vecteurs d’agents pathogènes pour l’Homme et les animaux domestiques et l’incidence des maladies transmises par les tiques est en augmentation. Chez l’Homme, la maladie à tiques la plus fréquente est la borréliose de Lyme, avec 90 000 nouveaux cas estimés chaque année en Europe (300 000 nouveaux cas chaque année aux États-Unis). Les tiques sont également le premier vecteur de maladies animales dans le monde, en particulier chez les animaux d’élevage (bovins, ovins, caprins, équidés) et les animaux de compagnie (le chien en particulier).

Les tiques contiennent dans leur salive de nombreux agents infectieux dont certains peuvent être transmis à l’homme et aux animaux. Transmis par la tique Ixodes ricinus, le plus connu, la bactérie Borrelia burgdorferi, est responsable de la maladie de Lyme. Cette maladie se déroule classiquement en 3 phases : la phase primaire, caractérisée par l’érythème migrant (une lésion sur la peau) et les phases secondaire et tertiaire qui comprennent des symptômes neurologiques et/ou rhumatologiques (articulaires) et/ou cutanés. En dehors de Borrelia burgdorferi, la tique Ixodes peut également porter et transmettre de nombreux autres microbes. La moitié des microorganismes vectorisés par les tiques ne sont pas connus et ils sont peut-être impliqués dans les maladies transmises.








 Depuis le printemps 2018, l’équipe d’OHTICKS a mis en place dans 4 centres hospitaliers en France* une cohorte de suivi de personnes piquées par une tique et présentant différents symptômes. Grâce à des approches basées sur les nouvelles méthodes de détection et de séquençage à haut débit, l’objectif est de détecter, identifier et isoler des micro-organismes non suspectés, peu connus ou nouveaux à partir de prélèvements de patients souffrant de syndromes inexpliqués après piqûres de tique. Ces travaux visent à mieux caractériser les maladies transmises par les tiques et à améliorer le diagnostic des maladies à tiques chez l’Homme.





CiTIQUE est un programme de recherche participative partenarial qui vise à mieux comprendre l’écologie des tiques et les maladies qu’elles transmettent, dont la maladie de Lyme. CiTIQUE fait travailler ensemble à toutes les étapes du programme des citoyens et des chercheurs.


L'application signalement tiques


https://play.google.com/store/apps/details?id=com.inra.VigiTic&hl=fr


Pour en savoir plus sur Citique c'est ICI

 

Les articles de ce blog abordant le même sujet c'est ICI



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul



Sélection du message