première Page Photo

Covid19 - Nature |- Déconfinement -

  2020 016 Ce que mes yeux ont vu  

Première véritable sortie nature après deux mois de confinement privation de liberté.

 

Photographie faite au téléphone cellulaire sous une pluie battante.


Des jolies traces de Blaireau européen tout fraîches. On ne peut plus fraîches, tout au plus une heure.
L'animal marche dans la terre argileuse, la légère pellicule d'argile mise en pression par les coussinets du blaireau fuse sous l'action de la pluie, produisant une eau légèrement boueuse.

 Deux blaireaux passés vraisemblablement au même moment ou à la suite l'un de l'autre (hypothèse)

 vue rapprochée.

Démonstration.

 

Une de mes traces, une demie heure après mon passage.

À en croire les "spécialistes" autoproclamés, la faune a repris ses droits dans la nature et colonise à nouveau les endroits délaissés pendant le confinement !
J'aurais du alors croiser, sur mon vélo,  d'innombrables animaux durant cette randonnée par monts et par vaux de plus de 40 kilomètres.
Parti à la nuit, rentré à 12 heures, je n'ai cependant pas vu grand chose (1) moi qui pensais que j'allais rencontrer une foule d'animaux et peut-être en percuter tant leur nombre serait important !
(1) Bien que les animaux en général préfèrent s'abriter durant les épisodes pluvieux et venteux.

 

La capacité de prévoir l'avenir !



Les spécialistes nous l'affirment tout sera différent après le covid19.




1 commentaire:

  1. J'ai également été très déçue de ne voir aucun animal malgré une longue balade en forêt.
    Mais chez moi près de la forêt je vois de très gros insectes. Abeille noire ou frelon ?

    RépondreSupprimer

Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul



Sélection du message