première Page Photo

C'est quoi cette Mousse Blanche sur l'eau de la Rivière ?

   2019 11 16  Article 096  

 

La Rivière le Thouet charrie depuis quelques jours d'impressionnantes quantités de mousse blanche.

 

Pollution du Thouet ?

 

Sommes-nous en présence d'une pollution ?


Seules des analyses peuvent confirmer la présence (plus importante que d'ordinaire) de polluants "chimiques" dans l'eau de la rivière Le Thouet à l'origine de cette production de mousse.
Affluent de la Loire, le Thouet prend sa source à Le Beugnon dans le département des Deux-Sèvres avant de se jeter dans la Loire. La jonction avec la Loire a lieu aux abords de Saumur à Saint-Hilaire Saint-Florent plus exactement au lieu-dit Bouche Thouet face à l'île Ardoin.


photo-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation
Le Thouet au pont de Gastine abords village de La Motte

photo-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation
Le Thouet Moulin de La Motte

Ce phénomène de "moussage" fréquemment observé sur les cours d'eau français ou étrangers, n'aurait rien d'exceptionnel (?).
Les lecteurs assidus du blog savent combien je suis curieux, j'ai donc mené une micro enquête pour essayer de comprendre.


Début de l'enquête de terrain. 

 

J'ai interrogé des pêcheurs, une dizaine au total, qui étaient en action de pêche aux environs du Pont de Gastine et au niveau de l'Île de La Cour à Saumoussay. Afin de ne pas fausser les réponses je n'ai pas parlé de pollution. Les réponses sont plutôt évasives, 6 pêcheurs sont convaincus que ce phénomène est provoqué par les barrages, sans pour autant apporter une explication sur la formation de cette mousse. Un seul pêcheur, âgé d'une quarantaine d'années, parle du lessivage des terres cultivées et "traitées" par les agriculteurs. Les autres ne se soucient pas de savoir si ça mousse ou pas. Aucun pêcheur ne consomme le poisson pêché. Un autre pêcheur, le plus âgé du groupe interrogé, parle d'une hauteur de mousse observée à Montreuil-Bellay au niveau des barrages, de plus de 1,50 mètre.

 

Les observations.

 

photo-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation
Le Thouet Moulin de La Motte


Au niveau du barrage de La Motte, aucune odeur ne se dégage des aérosols produits par la chute d'eau.


photo-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation
La mousse présente sur l'eau du Thouet Faut-il s'en inquiéter ?

La mousse ne dégage aucune odeur, elle n'est pas grasse au toucher et ne laisse pas d'auréole grasse une fois déposée sur un support en papier.
Les bulles de tailles différentes sont persistantes une fois posées sur un support, elles ne présentent pas d'irisation due à des agents tensioactifs. La mousse parait entièrement blanche sauf lorsqu'elle est bloquée par un obstacle, le bas de la masse vire alors au brun sale, comme sur ce cliché.


photo-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation
La mousse présente sur l'eau du Thouet Faut-il s'en inquiéter ?

Au pied du barrage du moulin de La Motte la quantité de mousse est très importante, puis au fil du courant, ce qui constituait une masse compacte est disloqué puis fragmenté. 



photo-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation
La mousse présente sur l'eau du Thouet Faut-il s'en inquiéter ?


Des petits paquets sont entraînés au fil du courant, ils parcourent environ 1500 mètres avant de devenir visuellement indétectables sur le cours d'eau.


photo-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation
La mousse présente sur l'eau du Thouet Faut-il s'en inquiéter ?


 

Phénomène naturel ou pollution accidentelle.

 

Phénomène naturel.

 

Si ce phénomène est d'origine naturelle voici quelques explications pouvant faciliter la compréhension.
Lors du franchissement des seuils, l'eau saturée en protéines contenues dans dans la matière organique produit lors du brassage de nombreuses bulles aux parois résistantes et persistantes à l'origine de la mousse.
Amplifié en période de hautes eaux, ce phénomène naturel passe généralement inaperçu en période "normale" la production de mousse étant très largement réduit. Ce que nous observons actuellement (novembre 2019) résulte probablement des épisodes de pluies intenses des dernières semaines sur le bassin versant du Thouet. Les fortes pluies (sur des terres asséchés et compactes) favorisent et amplifient le lessivage et le transport de matière organique en décomposition vers les cours d'eau. Les ruissellements entraînent les acides humiques vers la rivière.


"L’agitation et le brassage vigoureux des eaux sont à l’origine de la formation de mousse plus ou moins abondante (en particulier lors des crues)". La mousse est donc obtenue après agitation d’une émulsion de colloïdes, d’air et d’eau." Source

"Une contamination organique peut avoir plusieurs origines. En effet, les matières organiques sont des composés tels que le sucre, le saccharose, l'alcool, le pétrole, le ciment PVC, les dérivés à base de plastique, etc." Source

"Le Département de la qualité de l'environnement reçoit souvent des plaintes affirmant que «quelqu'un a déversé des détergents à lessive dans le lac» ou qu'il y a de la mousse sur la rivière ou le ruisseau. Ce phénomène est souvent le résultat de processus naturels et non de la pollution de l'environnement. La mousse peut se former lorsque les caractéristiques physiques de l'eau sont altérées par la présence de matières organiques dans l'eau. La mousse qui apparaît le long des rives des lacs est le plus souvent le résultat de la disparition naturelle des plantes aquatiques. Les plantes sont constituées de matières organiques, notamment d’huiles (telles que l’huile de maïs et l’huile végétale). Lorsque les plantes meurent et se décomposent, les huiles contenues dans les cellules végétales sont libérées et flottent à la surface. Une fois que les huiles ont atteint la surface du lac, le vent et les vagues les poussent vers le rivage. La concentration de l'huile modifie la nature physique de l'eau, facilitant ainsi la formation de mousse. La turbulence et l’action des vagues sur la plage introduisent de l’air dans les eaux enrichies en substances organiques qui forment les bulles. La mousse se forme généralement dans les eaux riches en matières organiques telles que les lacs productifs, les lacs de tourbière et les cours d’eau provenant des lacs de tourbière, des terres humides ou zones boisées. Souvent, les cours d’eau provenant de zones boisées auront une teinte brune dans l’eau. La teinte brune est souvent causée par la présence de tanin, une substance qui donne au bois sa couleur brune. Le tanin est libéré lors de la décomposition du bois ainsi que d'autres matériaux qui provoquent la formation de mousse lorsqu'ils sont introduits dans l'eau. Il est assez courant de trouver de la mousse dans les cours d’eau de couleur sombre, en particulier à la fin de l’automne et en hiver, lorsque les matières végétales se décomposent dans l’eau." Traduit de l'Anglais  Source


Ce dernier texte est intéressant, il met en évidence le fait que ce phénomène naturel (lessivage des sols et apport de matière organique) peut être amplifié par un apport non négligeable de matière organique, et plus particulièrement de sucre, provenant, par exemple, de la maïsiculture. La viticulture n'est probablement pas étrangère à ce renforcement des apports en sucre. Nous voyons là qu'un phénomène naturel peut être amplifié par des pratiques agricoles intensives.

La marge est donc étroite entre phénomène naturel et pollution !

 

Phénomène anthropique, pollution.

 

La mousse peut être, également, le résultat visible d'une pollution de l'eau. Il est malheureusement impossible de dresser une liste exhaustive des "agressions"  subies par les eaux de surface. 
Il peut s'agir d'une pollution "ordinaire", traitement chimiques des cultures, des sols, des voies ferrées, des bords de routes, etc ou d'une pollution résultant d'un déversement accidentel ou volontaire de produits toxiques directement dans le cours d'eau.
Seules des analyses sérieuses peuvent définir le caractère polluant des ces mousses observées sur les cours d'eau.
A l'heure actuelle il n'existe plus aucun cours d'eau indemne de pollutions. Les analyses pratiquées tiennent toujours compte d'un bruit de fond considéré comme "acceptable". Nos contemporains sont toujours surpris par le nombre de polluants transportés par les cours d'eau.

"On parle de pollution chronique (Sens commun par opposition à « pollution accidentelle », pollution permanente ou épisodique, connue ou prévisible, qui peut être très variable dans le temps".Source Ministère chargé de l'écologie.
"Une abondance de matière organique dans les eaux ne peut que multiplier les phénomènes de moussage naturel. On peut donc fortement suspecter une pollution des eaux lorsque la présence des mousses est fréquente et beaucoup plus importante qu’habituellement dans une rivière dans des circonstances identiques (météo, débit, ..)
La pollution provoque aussi souvent des trains ou chapelet de bulles continus qui descendent la rivière avec le courant.
Même si la pollution est le plus souvent d’origine urbaine ou agricole, l’analyse de l’eau est nécessaire pour le confirmer. En effet notre société moderne et l’industrie utilisent de grands volumes d’agents dégraissants, lavants, etc… qui peuvent aussi se retrouver déversés en grande quantité dans le réseau hydrographique souvent associés à d’autres polluants."
Source


photo-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation
La mousse présente sur l'eau du Thouet Pollution ou pas ?

En guise de conclusion.

 

Sans avoir entre les mains une analyse de l'eau (effectuée par un laboratoire indépendant) il m'est difficile d'affirmer que cette production de mousse est due à une pollution des eaux.

Je  peux  cependant émettre les hypothèses suivantes.

Ce "moussage" semble (d'après mes observations personnelles) se produire après des épisodes de pluies intenses favorisant :
- le lessivage des terres entraînant vers le  cours d'eau de grandes quantités de matière organique ;
- l'augmentation du débit et du courant du cours d'eau amplifiant de façon significative le brassage au niveau des seuils et par conséquent la production de mousse ;
- le déversement volontaire et programmé des déversoirs d'orages directement dans les cours d'eau.  Le cas de Biarritz est emblématique LIEN

En régime normal (hors crue) Le Thouet est une rivière paisible, sans beaucoup de courant. Le nombre de retenues sur son cours lui donne plutôt l'aspect d'une succession d'étangs que celui d'une rivière, avec tous les inconvénients que cela engendre.
Il est donc facile de comprendre qu'une saturation en matière organique, hors crue, passe inaperçue l'eau n'étant plus brassée aussi énergiquement !
Le SAGE Thouet dans le document intitulé État initial SAGE Thouet du 15 avril 2015 donne le ton ( très pessimiste) sur l'état du Thouet ! [LIEN]




 A la fin de cette petite enquête tout me porte à croire  qu'il y a  une forte probabilité de contamination des eaux du Thouet.



photo-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation
La mousse présente sur l'eau du Thouet Pollution ou pas ?

Dernière Minute :

Un ami résidant en Seine-et-Marne (*) abonné au blog, me fait parvenir ce lien concernant une pollution identique du Loing datant de novembre 2019.
La différence entre ce deux "affaires" réside dans le fait qu'une enquête est ouverte en Seine-et-Marne !

[LIEN ] Sud Seine-et-Marne. Quelle est cette mousse blanche qui a envahi le Loing ?



*que j'ai quitté il y a trois ans.

 

  Vous pouvez approfondir le sujet en consultant ces liens :





Les Types de Pollution de l'Eau
https://www.persee.fr/doc/noroi_0029-182x_1974_num_82_1_3367

Pollution Contre les Mousses
https://www.shf-lhb.org/articles/lhb/pdf/1967/04/lhb1967027.pdf

La Qualité de l'Eau en France
https://www.senat.fr/rap/l02-215-1/l02-215-1.html

Morphologie des Cours d'Eau
https://www.fne.asso.fr/eau/guide_morpho-new2012-.pdf

Nombreuses Publications sur l'Eau.
https://www.fne.asso.fr/publications/nos-publications-sur-leau

Mousse dans les Eaux Superficielles.
https://www.bve.be.ch/bve/fr/index/direktion/organisation/awa/ueber_uns/schadendienst---24h-pikett.assetref/dam/documents/BVE/AWA/fr/GBL/Factsheet_Schaum_in_Oberfl%C3%A4chengew%C3%A4ssern_franz.pdf

Apparition de Mousse sur Plan Eau.
https://www.rpns.ca/apparition-de-mousse-la-surface-des-plans-deau

Mousse sur les Cours d'Eau.
https://www.michigan.gov/documents/deq/deq-oea-nop-foam_378415_7.pdf

Dégradation de la qualité de l'eau






photo-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation
Pic vert au bain

 A l'échelle cosmique, l'eau liquide est plus rare que l'or.
 Hubert Reeves






























































































































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul



Sélection du message