Dolmen de La Bajoulière Saint-Rémy-La-Varenne.

   2019 Article 046   

Dolmen de La Bajoulière appelé également Pierre Couverte de La Bajoulière.

 

crédit-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation




Ce dolmen de type angevin fouillé et entièrement restauré (1979-1983) peut être visité librement, il est situé sur la commune de Saint-Rémy-la-Varenne les coordonnées sont les suivantes 47° 22′ 05″ nord, 0° 17′ 51″ ouest. Des aménagements "touristiques" jugés outranciers défigurent actuellement le site.

 

Description du dolmen de La Bajoulière. 

 

 

crédit-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation


crédit-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation

 

Ce qui frappe le visiteur c'est l'énormité de la dalle de recouvrement, actuellement brisée, de forme pratiquement carrée, elle mesure 7 mètres de côté, sa plus importante épaisseur est d'environ 90 cm, son poids peut être estimé à 70 tonnes (M Gruet 1986 Revue Arch de l'Ouest).
L'étude de Michel Gruet et de Bernard Passini met en évidence la présence d'un grand cairn à gradin englobant le dolmen (aujourd'hui disparu).
Rappelons qu'un cairn est une structure composée essentiellement de pierres, le tertre est une butte artificielle de terre, quant au tumulus il synthétise les deux techniques de recouvrement du cairn et du tertre.


Le dolmen de La Bajoulière aujourd'hui.

 

crédit-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation

crédit-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation
Vue latérale du portique d'entrée

crédit-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation
Portique entrée. Une spécificité du dolmen Angevin

crédit-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation
Portique entrée. Une spécificité du dolmen Angevin

 

Ce que nous observons aujourd'hui n'est que le pâle reflet d'un imposant monument funéraire ayant servi en dernier ressort de carrière de pierres.

 

Dégradations.

Les outrages du temps ont souvent eu raison des monuments mégalithiques,  l'Homme reste cependant le principal destructeur de ces ouvrages. Un fois le site non fonctionnel et abandonné il peut être démonté et ses composants recyclés, il peut être, également, purement et simplement détruit. La religion catholique voyant dans le culte des morts un très mauvais concurrent met tout en œuvre  pour accélérer  la disparition de ces monuments. Évêques et fidèles sont incités à abattre, démanteler, détruire ou christianiser ces monuments .


crédit-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation
Menhir christianisé la pierre des douze apôtres de Meisenthal (57) 
crédit-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation
Portique entrée

crédit-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation

crédit-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation

crédit-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation

crédit-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation

crédit-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation

crédit-jean-paul-lahache-copie-interdite-sans-autorisation

Les paysans ne sont pas étrangers aux destructions occasionnées à ces précieux témoignages de notre histoire commune. La mécanisation agricole qui ne supporte pas  (même à l'heure actuelle) les obstacles a sonné le glas de bien des édifices mégalithiques. Il faut attendre la fin du XIXe siècle pour que des mesures de préservation soient édictées. Malgré ces mesures conservatoires, il ne se passe pas une année sans que nous soyons informés de la destruction d'un édifice mégalithique. 



Texte extrait de Persée M GRUET B PASSINI.

Vous pouvez consulter le texte de Michel Gruet et Bernard Passini paru dans  La Revue Archéologique de l'Ouest dans son intégralité en vous rendant sur ce LIEN

 









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul