Almanach d'un comté des sables. Aldo Léopold. 2019 article 025

Almanach d'un comté des sables.

Un texte d'actualité écrit en 1949 !


Il existe en Amérique une nette tendance à déléguer aux soins de l'État tous les travaux nécessaires que les propriétaires privés négligent d'accomplir. L'État prédomine désormais largement - que ce soit à travers la propriété, la gestion, les subsides ou la réglementation -  aussi bien pour la foresterie que pour la gestion des pâtures sauvages, des pane cesse de s'allonger. cette croissance de l'Écologie de l'État est en grande part logique et juste, en petite part inévitable. je ne la désapprouve pas, comme en témoigne implicitement le fait que j'ai passé la plus grande partie de ma vie à travailler pour elle. La question se pose néanmoins : Quelle amplitude atteindra, en bout de course, cette entreprise ? Les contribuables pourront-ils la soutenir dans ses ultimes ramifications ? À quel moment l'écologie d'État trébuchera-t-elle, à l'image du mastodonte, sous l'effet de sa propre démesure ? La réponse, à supposer qu'il y en ait une, semble être du côté d'une éthique de la terre, ou de quelque autre force qui assigne plus de devoirs au propriétaire privé.
Les propriétaires et exploitants industriels - bûcherons et gardiens de troupeaux en particulier - sont enclins à déplorer bruyamment l'extension de la propriété et du contrôle étatique sur la terre mais, à quelques notables exceptions près, manifestent peu de disposition à mettre en œuvre la seule solution de remplacement envisageable : la pratique volontaire de l'écologie sur leurs propres terres.
Quand on demande au propriétaire privé d'accomplir pour le bien de la communauté, une action qui ne lui profite pas directement, il réagit en tendant la main. Si l'intervention doit lui coûter de l'argent, c'est une réaction légitime, mais si elle doit lui coûter qu'un peu de prévoyance, de temps et d'ouverture d'esprit, on devrait pouvoir tout au moins en discuter. 1
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
1 Aldo Léopold. Almanach d'un comté des sables. Traduit de l'américain par Anna Gibson. Éditions Aubier. 1995 pages 269 270.

Wikipedia nous parle d'Aldo Léopold et de son ouvrage Almanach d'un comté des sables.

Almanach d'un comté des sables, suivi de Quelques croquis est un livre publié en 1949 par l'écologiste, forestier, et environnementaliste américain Aldo Léopold. Il décrit le territoire et les paysages situés autour de la demeure de l'auteur, dans le comté de Sauk (Wisconsin). Cette suite d'essais illustre l'idée que Léopold se faisait d'une éthique de la terre (land ethic en anglais), autrement dit d'une relation responsable existant entre les êtres humains et les territoires qu'ils habitent, aujourd'hui considérée plus largement dans le cadre d'une éthique de l'environnement. Édité et publié par son fils, Luna, un an après la mort de Léopold, le livre est considéré comme un jalon décisif par les mouvements de protection de l'environnement américains. 


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul