Chasselas Fontainebleau Murs Vignes Thomery 2019 Article 010

Le chasselas de Fontainebleau

 


Le chasselas de Fontainebleau, chasselas doré de Fontainebleau, chasselas de Thomery est un raisin de table destiné aux gourmets argentés. Véritable produit de luxe, sa culture réclame des soins prolongés, effectués par une main-d’œuvre qualifiée. La  production connaît une croissance exponentielle jusqu'aux années 30 ; par la suite, les ventes déclinent rapidement pour cesser définitivement en 1970 (M Pons) avec l'expédition du dernier colis vers Paris (M Pons). Seules quelques rares personnes cultivent encore avec attention ce cépage. Une des villes emblématiques de la culture du chasselas doré est sans aucun doute, la petite ville de Thomery, située au bord de la Seine.

Diffusion de la culture de la vigne par les abbayes

 

Spécificité du Chasselas de Thomery.

 

Thomery le village et ses murs

Le chasselas de Thomery, puisque c'est également son autre nom, est particulier à plus d'un titre ;
- les raisins de table sont, généralement, cultivés beaucoup plus au sud de notre pays ;
- la culture en espalier orienté au midi transforme au fil des années l'identité même du village (voir les photos aériennes du reportage photographique) ;
- la conduite est faite en cordon charmeux ;
- les grappes sont conservées en chambre à raisin jusqu'aux premiers jours du mois de mai suivant.
- les ventes faites durant la période hivernale procurent le plus de liquidités. 

 

Conservation du raisin durant la période hivernale.

 

Avant de décrire ces chambres, peut-être faut-il expliquer qu'il existe deux grandes méthodes de conservation du raisin en rafle (grappe).
"la rafle d'une grappe est formée du pédoncule (la queue) et des pédicelles (les ramifications) auxquelles sont attachés les grains. Lorsque la grappe a été cueillie , la rafle sèche et prend une couleur marron foncé ; les grains se rident mais leur teneur en sucre augmente. On parle de conservation à rafle sèche pour l'opposer à la conservation à rafle verte ou fraîche, procédé dans lequel la rafle reste verte et la fine peau des grains bien tendue" (Michel Pons) 

 

Méthodes de conservation du chasselas de Fontainebleau.

 

Les deux méthodes, dont nous allons parler, utilisent des pièces bien closes, protégées du froid où l'obscurité est totale. Les raisins sont couchés sur des lits de fougères pour la rafle sèche ou suspendus à des crochets ; tandis que la rafle verte (appelée également rafle fraîche) nécessite un équipement spécifique. Le procédé de cueillette ( pour la rafle verte) consiste à prélever chaque grappe avec un morceau de sarment destiné à être plongé dans un petit récipient rempli d'eau. Ce procédé de conservation aurait été redécouvert par hasard par un vigneron de Thomery Baptiste Larpenteur.
Cette culture et les méthodes de conservation font appel à des connaissances et à des matériels spécifiques, le lecteur voudra bien se reporter aux sites spécialisés figurant en fin d'article.
Les vignerons conservent leur production dans une ou plusieurs pièces appelées  chambres. Ces pièces ne sont pas différentes des autres pièces de la maison si ce n'est les nombreuses étagères supportant les flacons destinés à recueillir les raisins en rafles vertes.
Comme nous l'avons expliqué, il s'agit de plonger le morceau de sarment présent sur la grappe dans un petit récipient contenant de l'eau à laquelle est ajoutée une pincée de charbon de bois.
«Toujours simplicité extrême dans l'organisation. Le long des murs, des planchettes soutiennent par le goulot, au moyen d'une encoche, de petites fioles inclinées, remplies d'eau qu'une pincée de charbon de bois empêche de se corrompre ; une seconde planchette placée en dessous soutient ces fioles, et aide à les maintenir dans la position inclinée ». (Rapport commission Société Impériale et centrale d'Horticulture de France févier 1869)


La dernière chambre à raisin à aujourd'hui disparu corps et biens. Seuls les nombreux murs à raisins (il y avait en 1900, selon une estimation, une longueur totale de 300 km de murs !) témoignent de cette merveilleuse culture du chasselas de Thomery.
Le reportage photographique ci-dessous est un modeste hommage à Monsieur DESBORDES   qui avait bien voulu m'ouvrir la porte  d'une chambre à raisins ? C'était en 2012.


Thomery vu de la Seine

Un quai à Paris est affecté au commerce du raisin de Thomery

Cueillette et transport tout en délicatesse des grappes

Un village totalement modifié par la culture du raisin

Orienté est ouest une face du mur est dirigée plein sud.

La chambre à raisins

État des grappes le 10 février

Des grappes le 10 février

Aspect d'une grappe le 10 février

2012. Mr Desbordes (†) explique le rôle des flacons.

Un type de flacon parmi un nombre incroyable de modèles.

Les étagères avec leur flacons.

Quelques murs sont désormais protégés des opérations immobilières


Les liens traitant de ce sujet.


Document 01

Document 02

Document 03

Document 04

Culture du Chasselas

Culture du Chasselas 02 





2 commentaires:

  1. Bonjour JP. Merci pour ce bel article qui m'intéresse tout particulièrement. Le rôle des murs était primordial de part leur conception et la matière qui les composait. Ils emmagasinaient la chaleur des rayons solaires le jour pour la restituer la nuit, ce qui garantissait aux raisins un meilleur mûrissement. Ils étaient par ailleurs souvent équipés à leur sommet de verrières qui avaient le double avantage de protéger les raisins des écoulements de pluie et des averses de grêle mais aussi de générer un "effet de serre" qui permettait de conserver plus longtemps la chaleur rayonnée par les murs sur le cep. Une culture laborieuse et exigeante mais qui offre une belle récompense en septembre, quand le "blanc" n'a pas trop sévi ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Nicolas c'est toujours un grand plaisir de lire vos commentaires, avisés Bien cordialement Jean-Paul

    RépondreSupprimer

Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul