C'est quoi une forêt alluviale ? 2019 Article 003

Une forêt alluviale est souvent appelée forêt inondable.

 

cette-photo-appartient-a-jean-paul-lahache-copie-interdite


Cette dénomination résume bien l'aspect de ce boisement au fil de l'année.
Les forêts alluviales ou inondables constituent généralement des lieux de rencontre de biotopes très différents. Ces lieux d'échanges, de fusions voient naître de nouveaux milieux aux richesses faunistiques et floristiques exceptionnelles, elles portent le nom d'écotone.
Les végétaux croissants dans ces zones fréquemment couvertes par les eaux des cours d'eau proches ou par les remontées de nappes phréatiques développent des stratégies d'adaptation tout à fait surprenantes.
Le milieu humide favorise certaines espèces végétales au détriment d'autres qui végètent et meurent rapidement par asphyxie du système racinaire.
Ces forêts alluviales, rarement exploitées par le passé, font souvent les frais de spéculations forestières actuellement. Sous la pression d'agences spécialisées en  populiculture, les propriétaires essaient de tirer profit de ces espaces autrefois délaissés. La mise en "culture" de ces zones humides entraîne ipso facto leur disparition.
Pourtant, leurs fonctions d'épuration et de stockage des excédents d'eau, on parle d'écrêtage, lors des crues n'est plus à démontrer.
Leur ennoiement, durant les crues, coïncide généralement avec la ponte des poissons, qui trouvent là des frayères indispensables à la pérennité des espèces, les amphibiens trouvent là aussi des lieux favorables à leur reproduction.
Le néophyte constate que, dans ces zones où l'Homme ne met pratiquement jamais les pieds, l'espace est entièrement occupé par la végétation, du sol à la cime des arbres. Ces forêts alluviales sont souvent le dernier refuge des lianes, comme la vigne sauvage, le houblon, ou le lierre. Les arbres morts, périodiquement ennoyés, sont colonisés par des champignons qu'il est difficile d'observer ailleurs.
Lorsque des arbres mourants sont abattus par la moindre brise, la forêt devient alors un lieu impénétrable.

Ici en Maine-et-Loire, j'ai pu observer quelques vestiges de forêts alluviales sans toutefois rencontrer de vastes forêts comme j'avais l'habitude d'en voir lorsque je résidais au bord du Rhin. Quelques tentatives de préserver de minuscules espaces existent, mais ces zones ont bien souvent été exploitées par le passé et ne présentent pas un caractère relictuel exceptionnel.

Conclusion.

 Une fois préservée du gestionnaire forestier le mieux que l'on puisse faire pour "sauver" ces reliques, que sont les forêts alluviales, est de ne rien faire !

Voici que nous pouvons lire à propos d'une rare forêt alluviale des bords de Loire :

Il s’agit d'une forêt alluviale de chênes, d’ormes et de frênes très diversifiée en termes de strates et d’espèces. L’âge en est assez ancien comparativement à d’autres boisements alluviaux du val de Loire. On a en effet constaté partout sur la Loire moyenne une extension des boisements depuis 1975. Néanmoins les boisements "jeunes" sont beaucoup moins diversifiés que celui-ci.
La zone abrite 13 espèces végétales déterminantes, dont 3 protégées.
Il s’agit d’un des plus beaux boisements alluviaux du cours moyen du fleuve.
Par ailleurs, les bancs de sables sont occupés par une végétation amphibie caractéristique.
Les bancs non végétalisés accueillent la reproduction des Sternes naines et pierregarins.
Ce secteur fréquenté par l’avifaune ligérienne en reproduction, migration et hivernage est faunistiquement relié à la zone "Îles du Néman" située à l’aval, au droit de la confluence avec l’Indre. Cette dernière se distingue de la présente ZNIEFF par une plus grande étendue des formations de grèves et d’îles nues ou peu végétalisées (et un moindre intérêt de la forêt alluviale). 

Le reportage photographique :

 

cette-photo-appartient-a-jean-paul-lahache-copie-interdite

cette-photo-appartient-a-jean-paul-lahache-copie-interdite

cette-photo-appartient-a-jean-paul-lahache-copie-interdite

cette-photo-appartient-a-jean-paul-lahache-copie-interdite

cette-photo-appartient-a-jean-paul-lahache-copie-interdite

cette-photo-appartient-a-jean-paul-lahache-copie-interdite

cette-photo-appartient-a-jean-paul-lahache-copie-interdite

cette-photo-appartient-a-jean-paul-lahache-copie-interdite

cette-photo-appartient-a-jean-paul-lahache-copie-interdite

cette-photo-appartient-a-jean-paul-lahache-copie-interdite

cette-photo-appartient-a-jean-paul-lahache-copie-interdite

 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul