Carrière romaine en Vercors. 2019 Article 006

Entre la montagne de Glandasse et le Plateau du Vercors il existe une bien curieuse carrière.

 

Un des deux fronts de taille de la carrière

 

Une carrière en haute montagne.

On imagine aisément les ingénieurs romains parcourant le territoire proche de Colonia Dea Augusta Vocontiorum, Die à la recherche de matériaux de construction. Pour les architectes romains le marbre représente le matériau le plus noble pour une construction de qualité. Le marbre fait défaut dans la région de Die, Les romains choisissent alors un substitut : la pierre de la Cléry. (baptisée à tort La Querye, voir plus loin)

Un succédané du marbre. 

 

copie interdite sans mon autorisation jp lahache
Musée et sites de Saint-Romain-en-Gal- Vienne

La pierre de la plaine de Cléry (La Querye) présente un aspect proche de celui du marbre, nous dit  André Bourgin 
« sur la faille de la Cléry, on se trouve très localement, en présence d'une mylonite, d'une brèche recristallisée, roche d'assez belle qualité. certes ce n'est pas un marbre cristallisé dans la masse, mais à la cassure on reconnait une brèche d'une teinte jaune assez chaude, avec des filonnets rougeâtres, un matériaux d'aspect architectural assez satisfaisant, même si, en surface la corrosion atmosphérique leur donne la patine grisâtre ou bleutée habituelle».

 

La situation géographique de la carrière.

 

Situation de la carrière et de ses fronts de taille.

Rappelons-le, cette carrière est située à près de 1900 mètres d'altitude. Pour y accéder il faut franchir le Pas de Chabrinel, et je peux l'affirmer pour l'avoir parcouru en 2007 que transporter des pierres aussi volumineuses dans un endroit aussi pentu n'est pas un mince défi à relever.

Le pas de Chabrinel vu par Google maps

copie interdite sans mon autorisation J P Lahache
Un décor grandiose  un peu avant le Pas de Chabrinel

copie interdite sans mon autorisation J P Lahache
Longue et difficile la montée vers la carrière

L'exploitation de la carrière  coïncide avec une période historique durant laquelle l'esclavage fournit la main d’œuvre nécessaire à ces travaux titanesques. Les maîtres d’œuvre disposent du droit de vie et de mort sur les carriers, être esclave est bien souvent synonyme de condamnation à mort à plus ou moins brève échéance. Le franchissement de longues distances ou la descente du Pas de Chabrinel ne constituent donc pas un aspect rédhibitoire à l'exploitation d'une telle carrière.

À propos des esclaves romains.

Écoutons ce que nous dit  Jean-Jacques AUBERT à propos des esclaves romains :
«Le droit romain, pas plus que la société dont il émane et qu’il reflète, ne se caractérise par son humanité, surtout pas en ce qui concerne le respect de la personne et de ses droits fondamentaux. Il n’est pas exagéré de dire que les
sociétés antiques ont fait preuve, à travers les siècles, en tout temps et en tout lieu, et quelles que soient les classes sociales ou les conditions économiques, d’une brutalité et d’une cruauté dont l’expérience de conflits récents peut
donner une idée. Voilà qui devrait tempérer d’emblée l’admiration qu’ont vouée à l’Antiquité les époques successives jusqu’à nos jours
»
.
Extrait de : L’esclave en droit romain ou l’impossible réification de l’homme

Un coup de baguette magique transforme la plaine de Cléry en plaine de  La Querye !

La plaine de La Querye se nomme en fait plaine de la Cléry. Est-ce à la suite d'une erreur de typographie que ce lieu a changé de nom ? Le lecteur se référera au texte de André Bourgin qui fait mention de cette erreur des cartographes. La Carte de l'IGN de 1950 mentionne d'ailleurs le véritable nom de ce lieu.

Le reportage photographique :

 
copie interdite sans mon autorisation J P Lahache
La carrière

copie interdite sans mon autorisation J P Lahache
Tout au fond le front de taille et devant nous les écales

copie interdite sans mon autorisation J P Lahache
Front de taille en arrière plan et bloc de pierre équarri

copie interdite sans mon autorisation J P Lahache
Prêt pour le transport ?

copie interdite sans mon autorisation J P Lahache
Un bloc prêt à être séparé est resté en place

copie interdite sans mon autorisation J P Lahache
Les traces laissées par les outils des carriers

copie interdite sans mon autorisation J P Lahache
Le front de taille une saignée

copie interdite sans mon autorisation J P Lahache
Vestige d'une colonne


Deux textes à lire pour mieux comprendre.


La carrière romaine de La Queyrie

La carrière de La Cléry
 

credit j p lahache copie interdite sans autorisation


 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul