Pluie de fils d'araignée ! 2017 085

Une multitude de fils envahissent le ciel et flottent au vent en Maine-et-Loire.

L'ignorance et la science.


Devant l'inexplicable, s’échafaudent les plus "fumeuses" théories. Un vent léger, conjugué à une humidité ambiante relativement élevée, suffit pour nous faire découvrir ce qui, faute de cette conjugaison des éléments, passerait inaperçu.
Durant quelques jours la campagne, près de chez moi, s'est couverte de fils blancs.
Il s'agit, tout simplement, de fils tissés par des araignées entamant une "migration" !

Les fils de soie des araignées. 

Les araignées produisent des fils de soie très résistants.
 Ces fils leur permettent :
- de confectionner des cocons pour y placer leur progéniture ;
- de tendre des pièges aux insectes dont elles se nourrissent ;
- d'immobiliser leurs proies dans une sorte d'emmaillotage et de les conserver ;
- de se déplacer en pratiquant le "ballooning" effet de montgolfière ou de ballon à air chaud.
Les fils produits par nos arachnides ont des propriétés de résistance telles qu'elles font l'objet d'étude. Il suffit d'un fil barrant le passage pour se rendre compte de la résistance d'un si petit fil.




Un effet visuel incontestable. 

Tous ces fils déployés dans les campagnes sont du plus bel effet et ne doivent pas nous inquiéter outre mesure. Ces fils sont nommés "Fils de la Vierge" dans la croyance populaire. La Vierge tisserait ces fils pour protéger les oiseaux des hivers rigoureux, ou pour confectionner des linceuls aux morts !

Wikipedia nous en dit plus sur ce moyen de déplacement des araignées.

Ballooning perché 
Les araignées qui pratiquent le ballooning grimpent sur un point haut (branche, mur, etc.), se dressent sur leurs huit pattes, puis pointent leur abdomen vers le ciel et éjectent un réseau de fines soies jusqu'à ce que le frottement de l'air sur le fil soit assez grand pour qu'elles soit soulevées dans les airs et emportée par la brise ou le vent. Le champ électrique statique de la Terre peut également assurer la portance dans des conditions sans vent4. C'est ce qu'on appelle l’aérostation, modélisée mathématiquement par une équipe du laboratoire britannique Rothamsted Research. Le modèle antérieur dit Humphrey model ne pouvait prédire ou expliquer que des « vols » d'araignées jusqu'à 200 mètres du point de départ, alors que Charles Darwin avait recueilli sur son navire (le Beagle), de telles araignées-montgolfière à plus de 100 km au large des côtes sud-américaines5. Des araignées volantes, notamment chez les Linyphiidae, peuvent ainsi se laisser dériver sur plusieurs centaines de kilomètres y compris au large, en pleine mer, des espèces d'Orsonwelles ayant été observées à plus de 1 600 km des côtes.

Encore une belle occasion de remettre au goût du jour la leçon de choses.





Sélection du message

Le jardin des cervidés ou Comment les herbivores modifient leur environnement. Article 2018 075

Les cervidés modifient-ils l'environnement forestier.     Faut-il parler de "dégâts" forestier ?   Je n'abord...