Broux de noix; Article 2018 020

Comment fabriquer du brou de noix.

Voici la méthode à suivre pour fabriquer une teinte naturelle bon marché : le brou de noix

Utilisé depuis des temps immémoriaux, le brou de noix est fabriqué à partir de noix récoltées vertes ou mûres. Ce sont principalement les coques qui permettent sa réalisation.
Originaires, d'Eurasie et d'Afrique les noyers sont cultivés dans de nombreuses régions françaises. Certaines d'entre elles, comme la région grenobloise en ont fait leur spécialité.




Les noyers donnent des drupes, fruits charnus dont l'intérieur renferme un noyau. C’est la partie charnue, de couleur verte, appelée brou qui est utilisée pour confectionner des teintures très résistantes. 

La noix débarrassée de son  péricarpe charnu se présente sous la forme d'une coquille parcourue par une sorte de soudure. Très résistante, la coquille protège une amande  composée de deux cerneaux, dont l’aspect est assez proche d’un cerveau.
Les noix entrent dans  un nombre impressionnant de recettes alimentaires que nous n'évoquerons pas ici, des sites spécialisés le font très bien. 

Voici donc la méthode pour fabriquer du brou de noix.

Cette teinte est utilisée pour peindre ou teinter des meubles, calligraphier des textes, dessiner, réaliser des estampes, ou des lavis . . . 
Vous devez cueillir sur l'arbre des noix vertes ou arrivées à maturité
Quelques précautions s'imposent pendant la récolte et durant toute la phase de réalisation du brou de noix.
Le brou colore la peau, les vêtements, le bois, et en général tous les matériaux poreux.
Il est recommandé de porter de  vieux vêtements, des gants et de protéger ce qui pourrait être taché.
Après la récolte les noix sont sommairement broyées  puis placées dans un récipient spécifique. Notez bien que cet ustensile de cuisine sera lui aussi imprégné par le brou de noix et qu’il vous sera alors difficile de l’utiliser en cuisine après la cuisson du brou !
La marmite est remplie de noix recouvertes d'eau de pluie, une marge suffisante est laissée pour empêcher le débordement durant la cuisson à gros bouillons.
Attention aux taches sur l’évier le mobilier le carrelage !
Le contenu est porté à ébullition pendant deux heures environ. 

Il existe un autre procédé plus long. 

La macération à froid.

Les fruits réduits, là aussi en petits morceaux, sont versés dans un récipient rempli d'eau de pluie. La macération dure environ deux à trois mois, voire beaucoup plus. Le résultat est pratiquement identique. Cependant, si le résultat est identique, la durée de conservation est moins bonne. Le brou obtenu de cette façon a la fâcheuse habitude de moisir.

Peu de temps après le début de la période de chauffe, l'eau de cuisson et les coques se colorent en noir.

Durant ces deux heures de cuisson le niveau de l'eau doit être surveillé et complété si nécessaire.
Le temps de cuisson écoulé la "mixture" est filtrée à l'aide d'une poche en tissu.

 
Un deuxième filtrage, à l'aide d'un tamis très fin, permet d'éliminer toutes les impuretés.
Cette opération est recommandée si vous utilisez le brou de noix pour peindre ou calligraphier.
Le récipient ayant servi à la chauffe est soigneusement nettoyé.
Une fois filtré le brou est chauffé à feu doux.
Cette opération permet de contrôler la concentration de la teinte, en ajoutant de l'eau ou en favorisant l’évaporation.
Quelques gouttes déposées sur feuille de papier permettent de contrôler la coloration.

 
Après ces ajustements de couleur et de densité, le brou de noix est filtré au tamis de filtre à café, par exemple, puis versé dans un récipient hermétique. Il peut être conservé plusieurs années.
Le brou de noix est utilisé comme une teinture classique. Les bois sont préalablement poncés et dépoussiérés. Suivant la teinte recherchée une ou plusieurs couches sont appliquées.


L'intensité de la teinte dépend étroitement de l'essence sur laquelle  elle est appliquée.
Il est pratiquement impossible de revenir en arrière une fois le bois imprégné, des essais sont donc vivement recommandés 

Comme avec les autres teintes le bois peut être ciré, ou vernis, la couleur peut être également renforcée à l'aide d'une cire teintée. 
Le brou de noix est une teinte naturelle facile à confectionner présentant des avantages indéniables.

Le brou de noix peut être utilisé pour :

- peindre ou teinter des meubles ;
- teinter les cheveux (voir sites spécialisés) ;
- calligraphier des textes ;
- peindre des lavis ;
- teindre des fibres de tissu, de laine.
Très bon marché le brou de noix peut être utilisé pour le camouflage des installations utilisées en chasse photo comme pour cette échelle d'affût. 


Article paru une première fois en 2011 sur une plateforme différente.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul



Sélection du message

Le jardin des cervidés ou Comment les herbivores modifient leur environnement. Article 2018 075

Les cervidés modifient-ils l'environnement forestier.     Faut-il parler de "dégâts" forestier ?   Je n'abord...