Accident à la centrale nucléaire de CHINON et PPI Plan Particulier Intervention

   2019 Article 058    

 

Nouveau périmètre de "protection" et accident majeur dans une centrale nucléaire. P.P.I.*


Centrale de Nogent-sur-Seine tours de refroidissement (aéroréfrigérant)

*P P I . Plan Particulier d'Intervention

La part du nucléaire dans la production électrique française se situe actuellement autour de 76% [Source].
Les 19 centrales nucléaires de France totalisent 58 réacteurs nucléaires très âgés ! La France est un des pays le plus nucléarisé.

Le parc des centrales nucléaires atteignant un âge canonique entraîne ipso facto une augmentation des risques d'accidents majeurs.
Les Français résidant à proximité des centrales dans un rayon de 100 kilomètres voire plus,  doivent se préparer à cette probabilité ; une catastrophe peut arriver à tout moment.

Le caractère ingérable des catastrophes nucléaires Le fait que, dans le sud-est de la France, à 1900 kilomètres de Tchernobyl, et 30 ans après la catastrophe, certains sols restent contaminés à plus de 100000 Bq/kg nous interpelle sur ce qui se passerait en cas de catastrophe  nucléaire  sur  un  réacteur  situé  à  quelques  kilomètres  de  nos  frontières,ou au cœur du territoire  français.Des  leçons  ont  été  tirées  de  la  catastrophe, mais ce n’est pas au bénéfice des populations. Les autorités internationales, européennes et nationales ont mis en place en effet un cadre juridique  destiné  à  gérer  à  moindre  coût  les  catastrophes nucléaires
(voir communiqué  CRIIRAD  du  21 avril 2016).

En observant l'implantation des centrales nucléaires sur la carte de France une conclusion s'impose : tous les Français, même dans les endroits les plus reculés, sont concernés sans exception par ce danger jugé par un grand nombre d'experts, inacceptable.
Faut-il préciser, une fois de plus, que les risques de contaminations (à longue distance ou pas) et d'irradiations n'ont absolument rien de comparable avec les risques que font courir d'autres technologies polluantes (charbon, pétrole ou gaz, etc) qui eux n'agissent pas sur le "vivant" et sur les cellules vivantes de vos futurs enfants.

Le bon temps où on ignorait les dangers de la radioactivité

 

Effets des rayonnements ionisants sur l'organisme

 

Un rayonnement qui pénètre dans la matière interagit avec les éléments du milieu et transfère de l’énergie. Un rayonnement ionisant possède assez d'énergie pour créer des dommages dans la matière qu'il traverse. Un rayonnement ionisant atteignant un organisme vivant peut endommager ses constituants cellulaires (ADN, organites). Or, tous les jours, nous sommes exposés à une faible dose de rayonnement. Heureusement, dans ces conditions, des mécanismes intra-cellulaires permettent de réparer les lésions produites. En revanche, en cas d'exposition à de fortes doses, ces mécanismes sont dépassés et peut alors apparaître un dysfonctionnement de l'organisme, une pathologie, voire la mort.

  source wikipedia  

La radioactivité c'est quoi au juste ?

 

Certains noyaux atomiques instables sont la source de rayonnements, désignés par les trois premières lettres de l'alphabet grec : alpha (α), bêta (β) et gamma (γ). Ces rayonnements sont des particules émises par des noyaux avec une grande énergie. Les rayons α sont des noyaux légers d’hélium, les rayons β des électrons négatifs ou positifs et les rayons γ des photons de grande énergie, analogues aux rayons X.
Ce qui distingue un atome radioactif d'un atome ordinaire, c’est cet instant unique où il se transforme en émettant un rayonnement. Cette émission survient au bout de temps très variables, pouvant atteindre des milliards d’années. En dehors de cet instant, un atome radioactif se comporte exactement comme un atome ordinaire, avec les mêmes propriétés physiques, chimiques ou biologiques. Durant toute son existence, il n’est pas plus mobile ou ni plus nocif que ses homologues non radioactifs.

  Source http://www.laradioactivite.com  

Le bon temps où on ignorait les dangers de la radioactivité

Quels sont les effets de la radioactivité sur le corps ?

 

Un cas particulier important est celui de la matière vivante. Les effets sont bénéfiques, quand l’irradiation touche des cellules malades, ou nocifs s’ils touchent des cellules saines. Ils sont très variés, le rayonnement pouvant atteindre aussi bien une simple molécule d’eau qu’un fragment d’ADN. La matière vivante possède aussi une certaine faculté de réparation, du moins quand l’irradiation reste faible. Les conséquences d’une irradiation sont très difficiles à prévoir pour un individu, sauf en cas d’une exposition très importante. 

  Source http://www.laradioactivite.com  

 
Le bon temps où on ignorait les dangers de la radioactivité

 

Que signifient contamination et irradiation ?

 

Rendez-vous sur ce site vous y découvrirez un article consacré à ce sujet. LIEN 

 

Que font les exploitants des centrales ?

 

L'exploitant des centrales E.D.F. et les ingénieurs d'E.D.F. connaissent très bien les dangers liés à l'exploitation des centrales nucléaires. Ils savent également que le risque lié au vieillissement des centrales nucléaires augmente d'un cran chaque année avec, à la clef, la survenue d'un accident majeur.
Au fil des années le discours a bien changé et nous commençons à entendre quelques voix discordantes chez les politiques et les scientifiques [LIEN] [LIEN] ou [LIEN] nous affirmant que :

  «nous ne sommes pas à l'abri d'un accident majeur»  

Que se passe t-il en cas d'accident majeur d'une centrale nucléaire ?

 

Il existe des mesures de protection, des plans d'évacuation, mais rien ne semble avoir été testé en grandeur réelle.
Un extincteur ne sert à rien si le futur utilisateur ne connaît pas son fonctionnement et s'il ne l'a jamais testé !
Personne ne peut nier qu'en cas d'accident majeur, type Tchernobyl ou Fukushima, la France serait dans une situation critique pour ne pas dire ingérable malgré la bonne volonté de tous les services engagés.

De nouvelle dispositions.

 

Pourquoi ai-je reçu ce courrier de l'A.S.N.*?

 
photo-jean-paul-lahache-copie-interdite
La lettre vous avertissant de l'arrivée d'une ... lettre !

Vous recevez ce courrier vous informant que "vous allez recevoir prochainement  un courrier qui vous permettra  de retirer des comprimés d'iode chez un pharmacien participant à l'opération" (sic) puisque vous résidez dans la nouvelle zone étendue.
Exemple personnel : je réside dans la zone des 20 km autour de la centrale de Chinon je consulte la liste des pharmacies ci-dessous.



La liste complète des pharmacies sur tout le territoire figure ici LIEN.

Le bon temps où on ignorait les dangers de la radioactivité

Cette extension des zones coïncide avec le vieillissement des centrales ?

 

Probablement mais également sur les retours d'expériences des accidents de Tchernobyl et de Fukushima. Ce ne sont que des mesures destinées, d’après certains commentateurs, à rassurer la population [LIEN], en effet il ne suffit pas de tracer un cercle de 20 kilomètres autour des centrales pour protéger la population d'un nuage de particules radioactives se déplaçant au gré des vents.
A titre d'exemple la Suisse, le Luxembourg la Belgique ont étendu leur rayon de protection autour des centrales de 50 voire 100 km.

Que faut-il penser de la prise d'iode ?

 

La prise de l'iode est censée "saturer" la  thyroïde et vous "protéger". Ce n'est pas au moment des retombées qu'il faut prendre ces comprimés mais deux heures avant !
Un document questions-réponses vous permet de faire un premier point complet sur la prise d'iode. LIEN
Il concerne le possible accident d'un sous-marin nucléaire mais la conduite à tenir pour l'ingestion d'iode est la même que pour une contamination provenant d'un nuage de particules radioactives.

Pour  une  efficacité  maximale,  il  faut  pouvoir  prendre  ces  comprimés  2  heures  avant  le  rejet  d’iode  radioactif,  comment anticiper le besoin ? En cas d’accident sur la propulsion nucléaire d’un sous-marin, le moment des rejets radioactifs est prévisible. Le préfet en sera informé à l’avance et pourra donc ordonner la prise d’iode.

source : http://www.finistere.gouv.fr

Un rapide calcul permet de s'apercevoir que le délai de deux heures recommandé pour la prise d'iode  après l'accident n'est respecté pour les points éloignés de 10 et 20 km que dans le cas d'un vent de 5 km/h.
Si les vents soufflent à 10 km/h seul le point éloigné de 20 km sera dans les délais.

La thyroïde doit être saturée "d'iode stable" avant que les premières inhalations ou ingestion "d'iode radioactive" aient lieu. C'est donc une lutte contre le temps surtout pour les jeunes enfants.
En cas d'exposition, il s'agit de prévenir l'assimilation de l'iode radioactif. En faisant absorber des pilules d'iode, on sature la thyroïde qui n'assimile plus alors l'isotope dangereux. Ceci laisse le temps de gagner une zone moins contaminée et d'attendre la disparition de l'iode. Les pilules d'iodes arrivent souvent trop tard pour l'inhalation, mais sont utiles pour prévenir les expositions qui suivent la prise de ces pilules. Il faut en donner aux enfants, aux adolescents aux femmes enceintes mais pas aux personnes âgées
-
   Source http://www.laradioactivite.com  

Lors d'un accident nucléaire majeur l'iode radioactif n'est pas le seul contaminant dispersé dans l'atmosphère. D'autres corps radioactifs sont transportés par les vents et retombent loin de leur source d'émission en contaminant tout ce qu'elles recouvrent.
La protection contre ces autres substances impose des mesures de confinement drastiques, une protection renforcée des voies respiratoires et digestives pour éviter la contamination interne. Seuls les aliments et boissons protégés des retombées contaminantes peuvent être consommés.

Un accident majeur entraîne obligatoirement à terme l'évacuation des zones contaminées pouvant être très étendues.

 

Les personnes évacuées devront :

- quitter leur région ;
- abandonner leur maison ;
- être séparés probablement de leurs voisins, de leurs amis ;
- abandonner les animaux d'élevage ;
- abandonner les champs, les jardins, les cultures, les arbres fruitiers, les récoltes ;
- abandonner (momentanément) leurs enfants (interdiction de les récupérer dans les écoles)
- abandonner : poste de TV, chaine stéréo, vêtements, chaussures, literie, barbecue, salon de jardin, congélateur, tout  abandonner sans espoir de les récupérer un jour ;
- accepter d'être relogé à des kilomètres de chez eux dans des structures qui pour l'instant ne sont pas construites !
- continuer de payer leurs traites, leurs crédits ;
- abandonner leur  travail ; etc.

Dans le cas ou l'évacuation devient impossible par manque de structures d'accueil ou pour toutes autres raisons ces personnes devront rester confinées chez elles en zone contaminée.

Ces évacuations se dérouleront probablement sous la protection "bienveillante" des forces de l'ordre, avec de possibles actions contraignantes de maintien de l'ordre ! si nécessaire.

photo-jean-paul-lahache-copie-interdite


Faut-il continuer d'exploiter des centrales nucléaires ?

 

La transition énergétique paraît insoluble en France avec le déficit d’EDF et d’Areva…
Ce qui est choquant, c’est d’apprendre dans une archive INA de 1956 (dans le troisième documentaire) que l’énergie solaire était alors déjà au point techniquement, assez pour rendre autonome un bâtiment de six étages. Imaginez si à cette date on avait misé sur cette technologie, le degré de perfectionnement et d’économie d’échelle qu’on aurait aujourd’hui ! Comme l’explique un de nos intervenants, si l’Allemagne, qui doit traiter avec des groupes privés, a réussi à fixer la date de 2022 pour sortir totalement du nucléaire, pourquoi la France, qui a la main sur ses centrales arrivées à obsolescence, n’y arriverait pas ? Aucun des arguments donnés ne tient la route. Que la France s’obstine ou non dans cette voie, elle aura de toutes manières des frais inhérents aux déchets et aux démantèlements. Economiquement parlant, mieux vaut arrêter là les frais et miser sur le renouvelable devenu rentable et efficace. Le frein n’est pas du tout technique, il est idéologique.
source  https://www.telerama.fr

 

-----------------------------------------

   "J’ai toujours veillé à ce que le nucléaire civil et le nucléaire militaire aillent de pair... Ce serait la mort du deuxième si le premier disparaissait".   

Charles Ailleret (un des pères de la bombe atomique française)

-----------------------------------------

Pour finir deux questions d'actualité (juin 2019) :


Les sécheresses récurrentes des grands fleuves ont-ils une incidence sur la probabilité d'un accident ?

Lorsque il n'y plus assez d'eau ou plus du tout dans le fleuve comment fait-on pour refroidir les réacteurs ?

-     -     -     -     -     -     -     -     -      -     -     -     -     -     -     -     -     -     -     -     -     -     -     

 

LIENS et VIDÉOS.

 

Un film récent que vous devez absolument regarder.
MISSION en TERRITOIRE CONTAMINÉ


ÉVACUATION MASSIVE :
https://www.radioprotection.org/articles/radiopro/pdf/2012/01/radiopro110041.pdf

ACCIDENT NUCLÉAIRE
https://reporterre.net/IMG/pdf/accident_nucle_aire_majeur-sgdn-fe_v_2014.pdf

MEMENTO
http://www.mementodumaire.net/risques-technologiques/rt-2-risque-nucleaire/
 

ACCIDENT FUKUSHIMA
https://youtu.be/gF19Ukb4S-I

REJETS LOIRE
https://www.youtube.com/watch?v=7g2Noy2E5XY&feature=youtu.be
 

SOMMES NOUS PRÊTS ? NON !
https://www.letemps.ch/monde/france-consequences-dun-accident-nucleaire-pourraient-pires-qua-tchernobyl-fukushima
 

UN EXERCICE DÉCEVANT
https://www.nouvelobs.com/planete/20141209.OBS7359/nucleaire-que-se-passerait-il-en-cas-de-vrai-accident-en-france.html

GUIDE RISQUES RADIOACTIFS
http://www.dgdr.cnrs.fr/SST/CNPS/guides/doc/radioprotection/Guide%20risques%20radioactifs%20et%20radioprotection%20v-01-2018.pdf

NON PARTISANS DE L'ÉVACUATION A TOUT PRIX
https://www.pseudo-sciences.org/Accidents-nucleaires-faut-il-toujours-evacuer
 

TRICASTIN
https://youtu.be/KF8uqft9v2s
 

BEAUCOUP DE CONSEILS JUDICIEUX
https://www.urgencequebec.gouv.qc.ca/fr/situation-urgence/Pages/accident-radiologique-et-nucleaire.aspx



ÉMISSIONS DE FRANCE CULTURE
https://www.franceculture.fr/oeuvre/la-comedie-atomique-lhistoire-occultee-des-dangers-des-radiations


C'est moche mais ...

C'est moche mais ...

C'est moche mais ...


 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul