première Page Photo

PANDÉMIE COVID-19.

CETTE PAGE REGROUPE LES ARTICLES EN RAPPORT AVEC LA PANDÉMIE DU COVID-19.



--------------------------------------oOo--------------------------------------

 

 Carte Actualisée des Hospitalisations.

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/carte-et-donnees

 

--------------------------------------oOo--------------------------------------

 

--------------------------------------oOo--------------------------------------


   2020 Article 026  





 Attention la nouvelle attestation est en ligne certaines autorisations ont évoluées d'autres sont supprimées .


En attendant de tondre qui que ce soit dès que cette affreuse  affaire sera finie, il convient de rester unis derrière le gouvernement et de suivre ce qui est préconisé !


Le site du Gouvernement français est visible ci-dessous.



https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus



ATTESTATION DE DÉPLACEMENT DÉROGATOIRE En application de l’article 3 du décret du    23 mars 2020    prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire 

https://ahp.li/0502302a34030891f3bb.pdf





 

--------------------------------------oOo--------------------------------------

 

 

   2020 Article 025  




Vient de paraître au journal officiel :



Décret n°2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire.

Chargeable et consultable ci-dessous.


https://ahp.li/735355e932fdd7d97e37.pdf


Attention les choses évoluent tenez-vous à jour pour les sorties !






 


--------------------------------------oOo--------------------------------------

   2020 Article 024   





Le lavage des mains une bonne hygiène pour lutter contre la contamination et la diffusion du COVID19.


Un Article de Lise Abiven Doctorante, Sorbonne Université paru sur : https://theconversation.com

 

Comment le savon détruit les virus ?

Les principes actifs du savon sont des tensioactifs, des molécules qui peuvent être assimilées à des pieds-de-biche, utilisables à l’échelle nanométrique pour démanteler le virus. Ces molécules sont composées d’une partie qui aime l’eau et d’une autre qui aime les corps gras, on les qualifie d’amphiphiles (« amphi » veut dire « double » en grec). La membrane du virus est un corps gras, comme l’huile par exemple.[...]


Et le gel hydroalcoolique ?

L’alcool en solution dans l’eau (de 60 % à 90 % en volume) dénature certaines protéines de l’enveloppe virale, rendant le virus incapable d’entrer dans une cellule.
Par contre, contrairement au savon qui « lave », le gel hydroalcoolique n’est pas efficace sur des mains sales. L’alcool est désactivé par la présence de matières grasses présentes en trop grande quantité sur la peau (souillures visibles). Le gel hydroalcoolique doit être utilisé sur une peau sèche, non souillées et sans blessures. Ainsi, l’OMS préconise un lavage des mains au savon et à l’eau lorsque nous sommes chez nous et l’utilisation du gel hydroalcoolique lors de nos déplacements pour les courses ou le travail.
Le développement d’un vaccin contre le Covid-19 est un travail au long cours. Tous ensemble, nous débutons un marathon visant à ralentir sa propagation. En comprenant le virus, sa composition physico-chimique, ses mécanismes d’action et son mode de propagation, nous comprenons aussi les raisons qui rendent les gestes barrières efficaces pour nous protéger et protéger les autres. Mettons-nous dans la peau du virus et nous nous laverons les mains de la bonne manière et au bon moment



L'article dans son intégralité est accessible ci-dessous.




https://theconversation.com/ces-savons-qui-font-la-peau-au-virus-134414?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1585082049








--------------------------------------oOo--------------------------------------



    2020 Article 023  

Les mesures de confinement suite au COVID19 sont renforcées en Pays-de-Loire.









Le Préfet des Pays-de-Loire communique.



https://ahp.li/4dafab8428ae7b7f5d6d.pdf






--------------------------------------oOo--------------------------------------

   2020 Article 022   

 

 

Puis-je prendre une bicyclette pour sortir hors de chez moi ?

 

Oui dans les conditions ci-dessous énumérées.

 

   Ouf enfin quelque chose de clair    





--------------------------------------oOo--------------------------------------




   2020 Article 019  

 

Covid-19. Comment en sommes-nous arrivés là ?



Où il est dit que l'État Français roule sans assurance et tente de se justifier !

 

 




Un intéressant article d'Arnaud Mercier 

 

Professeur en Information-Communication à l’Institut Français de presse (Université Paris 2 Panthéon-Assas), Auteurs fondateurs The Conversation France
Extrait :

"Ceci oblige les actuels membres du gouvernement à expliquer péniblement, au détriment des recommandations de l’OMS et à rebours des cas asiatiques, que le masque ne sert à rien pour une grande partie de la population ou qu’on ne sait pas s’en servir. Et que ce serait donc à propos que l’État n’adopte pas une stratégie « asiatique » de protection de ses citoyens par des masques et du gel de désinfection massivement distribué, couplée à des tests massifs.

Les autorités placent aussi de nombreux travailleurs et leurs employeurs face à une injonction contradictoire : « nous vous demandons d’aller travailler » mais « nous ne pouvons pas vous fournir les moyens garantissant votre protection minimale ».

Les commandes annoncées samedi de 250 millions de masques ne changent rien au fait qu’une drastique remise à plat de notre corps de doctrine préventive sera nécessaire avant que la prochaine pandémie ne déferle. Il faudra tirer toutes les conséquences de la crise actuelle."

La totalité de l'article est accessible ci-dessous.



https://theconversation.com/la-france-en-penurie-de-masques-aux-origines-des-decisions-detat-134371?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1584913691





--------------------------------------oOo--------------------------------------


 


   2020 Article 018   

 Mise à jour du 21 mars 2020.

Vous pensez avoir été exposé au Coronavirus COVID-19 et avez des symptômes ?

Source : https://maladiecoronavirus.fr/

Je reste vigilant ? Je programme une téléconsultation ?
J'appelle le 15 ?

Faites le test pour répondre en citoyen éclairé selon vos symptômes.


https://maladiecoronavirus.fr/


--------------------------------------oOo--------------------------------------



Mise à jour du 19 mars 2020.

Point Vidéo du Professeur Salomon Directeur Général de la Santé.


Lire la Vidéo.

--------------------------------------oOo--------------------------------------


Mise à jour du 17 mars 2020 08 h 57 

L'actu du Ministère de l'Intérieur.

 

Attestation de déplacement dérogatoire

17 mars 2020

Depuis janvier 2020, une épidémie de Coronavirus COVID-19 (ex 2019-nCoV) s’est propagée depuis la Chine.
Retrouvez toutes les réponses officielles aux questions que vous vous posez sur ce qu’est le Coronavirus COVID-19 et les recommandations pour votre santé sur la plateforme :
gouvernement.fr/info-coronavirus
 

Le 16 mars 2020, le Président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire les contacts et déplacements au strict minimum sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00, pour quinze jours minimum.

Des dérogations sur attestation seront possible dans le cadre de :

déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle,
lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées
sous forme de télétravail (sur justificatif permanent) ou déplacements     professionnels ne pouvant être différés ;
déplacements pour effectuer des achats de première nécessité dans des
établissements autorisés (liste sur gouvernement.fr) ;
déplacements pour motif de santé ;
déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes
vulnérables ou la garde d’enfants ;
déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle     des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins des animaux de compagnie.
L'attestation de déplacement dérogatoire est téléchargeable ou peut être rédigée sur papier libre:

 

Attestation de déplacement dérogatoire


Télécharger
 

Source Ministère intérieur. 


--------------------------------------oOo--------------------------------------


Diffuser des informations véritables provenant de source sûres concernant le COVID-19.


 

 

Les renseignements figurant ci-dessous proviennent du site mis en place par le Gouvernement pour lutter contre la propagation du COVID-19.

 

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus
Site Officiel du Gouvernement français.

Attention pour suivre en temps réel les recommandations du gouvernement   français concernant cette épidémie vous devez aller sur le site officiel.

 

Qu’est-ce que le Coronavirus COVID-19 ?

Les Coronavirus sont une grande famille de virus, qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume (certains virus saisonniers sont des Coronavirus) à des pathologies plus sévères comme le MERS ou le SRAS.
Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau Coronavirus. La maladie provoquée par ce Coronavirus a été nommée COVID-19 par l’Organisation mondiale de la Santé - OMS.


   Quels sont les symptômes du Coronavirus COVID-19 ?   

Les symptômes principaux sont la fièvre ou la sensation de fièvre et des signes de difficultés respiratoires de type toux ou essoufflement dans les 14 jours suivant le retour d’une zone où circule le virus : Chine continentale, Hongkong, Macao, Singapour, Corée du Sud, d’Iran, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie.

Existe-il un vaccin ?

Il n’existe pas de vaccin contre le Coronavirus COVID-19 pour le moment. Plusieurs traitements sont en cours d’évaluation en France, en lien avec l’OMS pour être utilisés contre le Coronavirus COVID-19. Dans l’attente, le traitement est symptomatique.


   Comment se transmet le Coronavirus COVID-19 ?  

Les premières personnes à avoir contracté le virus s’étaient rendues au marché de Wuhan dans la Province de Hubei en Chine. Une maladie transmise par l’animal (zoonose) est donc privilégiée. La transmission interhumaine a été depuis confirmée.
S’il s’agit d’une origine animale, peut-on consommer des aliments cuits ?
La consommation de produits animaux peu ou pas cuits, incluant le lait et la viande, peut présenter un risque important d’infection chez l’Homme mais quand la viande est cuite, les virus sont détruits.
Les produits animaux préparés de manière appropriée, en les cuisant ou les pasteurisant, peuvent être consommés mais doivent aussi être conservés avec soin, pour éviter une contamination croisée avec de la nourriture non cuite.

 

Peut-on attraper la maladie par l’eau ?

A ce jour, il n’a pas été rapporté de contamination par l’eau. Cette maladie est à transmission respiratoire et probablement de l’animal à l’homme, mais la source n’est pas encore identifiée.

 

Certaines personnes sont-elles plus à risque ?

Comme pour beaucoup de maladies infectieuses, les personnes souffrant de maladies chroniques (hypertension, diabète) les personnes âgées ou fragiles présentent un risque plus élevé.
Dans les cas plus sévères, la maladie peut entraîner un décès.

 

Quel est le délai d’incubation de la maladie ?

Le délai d’incubation, période entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes, du Coronavirus COVID-19 est de 14 jours.

 

Où sont faits les tests et quel est le délai pour établir un diagnostic ?

Les tests diagnostic du Coronavirus COVID-19 sont effectués dans tous les établissements de santé de références, plusieurs milliers peuvent être effectués chaque jour.
Le test est réalisé uniquement en cas de suspicion de la maladie, validée par le SAMU et par un infectiologue référent. Il s'agit d'un test de biologie spécifique du Coronavirus COVID-19. Le délai pour avoir un résultat est entre trois et cinq heures.

 

A partir de quelle distance sommes-nous contagieux ?

La maladie se transmet par les postillons (éternuements, toux). On considère donc qu’un contact étroit avec une personne malade est nécessaire pour transmettre la maladie : même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une toux, d’un éternuement ou une discussion en l’absence de mesures de protection.

 

Qu’est-ce qu’un cas autochtone ?

Un cas autochtone est une personne qui développe la maladie et pour laquelle on n’a pas de notion de voyage dans une zone à risque.

 

Qu’est-ce qu’un cas contact ?

Le Coronavirus COVID-19 se transmet par des gouttelettes émises par une personne malade, en particulier lors de contacts étroits.
Vous êtes considérés comme cas contact :
Si vous avez partagé le même lieu de vie que le patient malade lorsque celui-ci présentait des symptômes.
Si vous avez eu un contact direct, en face à face, à moins d’un mètre du patient malade au moment d’une toux, d’un éternuement ou lors d’une discussion.
Avec vos flirts et amis intimes.
Avec vos voisins de classe ou de bureau.
Si vous êtes voisin du patient malade dans un avion ou un train, ou si vous êtes resté dans un espace confiné avec lui (voiture individuelle par exemple).
Les symptômes peuvent apparaître jusqu’à 14 jours après ce contact, et se manifestent le plus souvent par de la fièvre, accompagnée de toux.

 

Que se passe-t-il si vous êtes considéré comme un cas contact en France ?

Les autorités sanitaires évaluent avec vous votre exposition et votre risque de contamination et vous délivrent une information sur la maladie due au virus et sur le dispositif de suivi. Un premier examen a pour objectif de vérifier que vous n’avez pas été contaminé. En cas de symptômes, de faire un diagnostic sera réalisé pour vous proposer rapidement les meilleurs soins possibles.
Au cours des 14 jours suivant le dernier contact avec un malade, vous devez surveiller l’apparition de tout symptôme de type fièvre ou toux. Les modalités de votre suivi seront précisées par une équipe de professionnels de santé.

 

Que se passe-t-il si vous êtes considéré comme un cas suspect en France ?

Vous avez été identifié par un professionnel de santé et signalé au 15. Le SAMU se met en lien avec l’infectiologue le plus proche. A l’issue d’un questionnaire, vous serez classé en cas possible ou exclu.
Si vous êtes considéré comme un cas possible, vous serez pris en charge et isolé dans un service d’infectiologie. Si l’infection au Coronavirus COVID-19 est exclue, vous devrez être pris en charge par votre médecin traitant habituel.

 

Comment s’organise la recherche autour du virus en France ?

Le 10 février 2020, Agnès Buzyn et Frédérique Vidal ont annoncé que la France allait allouer 2.5 millions d’euros supplémentaires pour accompagner l’effort de recherche sur le Coronavirus COVID-19. Le consortium REACTing, coordonné par l’INSERM et placé sous l’égide d’Aviesan, l’alliance de recherche en sciences du vivant et santé, a été mobilisé pour assurer le partage d’informations scientifiques et coordonner l’effort de recherche français


   Dois-je porter un masque ?   

Le port du masque chirurgical est recommandé si vous avez séjourné en Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), à Singapour, en Corée du Sud, en Iran ou dans les régions de Lombardie et de Vénétie en Italie, pendant les 14 jours suivant votre retour. Il est également recommandé si vous êtes malades pour éviter de diffuser la maladie par voie aérienne.
Le port de ce type de masque par la population si vous n’êtes pas malade ou si vous n’avez pas voyagé dans une zone touchée par le virus afin d’éviter d’attraper le Coronavirus COVID-19 n’est pas recommandé et son efficacité n’est pas démontrée.
Comme pour l’épisode de grippe saisonnière, les "gestes barrières" sont efficaces.
Par ailleurs, les masques FFP2 sont réservés aux professionnels de santé. Il s’agit d’équipements de protection individuelle destinés aux soignants en contact étroit avec un malade confirmé.

 

Y a-t-il suffisamment de masques en France ?

Oui, des masques chirurgicaux du stock national vont être mis en circulation. Les 138 établissements de santé qui prennent en charge des cas confirmés de Coronavirus COVID-19 vont recevoir des dotations de masques chirurgicaux dès vendredi 28 février 2020.
Les masques seront aussi remis aux médecins généralistes, la semaine du 2 mars 2020, pour la prise en charge de patients suspectés d’être porteur du Coronavirus COVID-19. Cette mise à disposition sera réalisée via les pharmacies à l’aide d’un bon de retrait fourni par la caisse nationale d’assurance maladie.


   Que sont les gestes barrières ?   

Face aux infections, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :
Se laver les mains régulièrement.
Tousser ou éternuer dans son coude.
Utiliser des mouchoirs à usage unique.
Porter un masque quand on est malade.

 

Puis-je prendre les transports en commun ?

Il n’y a aucune contre-indication à ce que vous vous déplaciez en transport en commun. Cependant, si vous êtes malade portez un masque.

 

Je reviens de vacances dans une zone où circule le virus, puis-je aller travailler ? Puis-je envoyer mes enfants à l’école ?

Travailleurs/étudiants : dans la mesure du possible, privilégiez le télétravail et évitez les contacts proches (réunions, ascenseurs, cantine...).
Si vos enfants reviennent de ces destinations ils ne doivent pas être envoyés à la crèche, à l’école, au collège ou au lycée pendant les 14 jours qui suivent leurs retours.

 

Consignes sanitaires

Le ministère des Solidarités et de la Santé actualise ses recommandations régulièrement pour protéger votre santé et vous recommander les bons gestes à adopter face au Coronavirus COVID-19.
Pour les personnes revenant de Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, d’Iran, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie.
Pendant les 14 jours suivant le retour :
Surveillez votre température 2 fois par jour.
Surveillez l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…).
Portez un masque chirurgical lorsque vous êtes en face d’une autre personne et lorsque vous devez sortir.
Lavez-vous les mains régulièrement ou utilisez une solution hydro-alcoolique.
Évitez tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…).
Évitez de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d’hébergement pour personnes âgées…).
Évitez toute sortie non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma…).
Travailleurs/étudiants : dans la mesure du possible, privilégiez le télétravail et évitez les contacts proches (réunions, ascenseurs, cantine...).
Les enfants, collégiens, lycéens ne doivent pas être envoyés à la crèche, à l’école, au collège ou au lycée, compte tenu de la difficulté à porter un masque toute la journée.
En cas de signes d’infection respiratoire (fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés respiratoires) dans les 14 jours suivant le retour d’une zone où circule le virus :
Contactez le Samu Centre 15 en faisant état de vos symptômes et de votre séjour récent.
Évitez tout contact avec votre entourage et conservez votre masque.
Ne vous rendez pas chez votre médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination.

Dois-je porter un masque ?

Le port du masque chirurgical est recommandé si vous avez séjourné en Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), à Singapour, en Corée du Sud, en Iran, ou dans les régions de Lombardie et de Vénétie en Italie, pendant les 14 jours suivant leur retour. Il est également recommandé si vous êtes malades pour éviter de diffuser la maladie par voie aérienne.
Le port de ce type de masque si vous n’êtes pas malade ou si vous n’avez pas voyagé dans une zone touchée par le virus afin d’éviter d’attraper le Coronavirus COVID-19 n’est pas recommandé et son efficacité n’est pas démontrée.
Comme pour l’épisode de grippe saisonnière, les "gestes barrières" sont efficaces.

Que sont les gestes barrières ?

Face aux infections respiratoires, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :
Se laver les mains régulièrement.
Tousser ou éternuer dans son coude.
Utiliser des mouchoirs à usage unique.
Porter un masque quand on est malade.

Y a-t-il suffisamment de masques en France ?

Oui, des masques chirurgicaux du stock national vont être mis en circulation. Les 138 établissements de santé qui prennent en charge des cas confirmés de Coronavirus COVID-19 vont recevoir des dotations de masques chirurgicaux dès vendredi 28 février 2020.
Les masques seront aussi remis aux médecins généralistes, la semaine du 2 mars 2020, pour la prise en charge de patients suspectés d’être porteur du Coronavirus COVID-19. Cette mise à disposition sera réalisée via les pharmacies à l’aide d’un bon de retrait fourni par la caisse nationale d’assurance maladie.
05Numéros Utiles
Un numéro vert répond à vos questions sur le Coronavirus COVID-19 sept jours sur sept, 24 heures sur 24 : 0 800 130 000.
Attention, la plateforme téléphonique n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux, si vous présentez des signes d’infections respiratoires dans les 14 jours suivant votre retour de Chine (Chine continentale, Hongkong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, d’Iran ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie, il faut contacter le 15.


L'Organisation Mondiale de la  Santé.

Diffuse 7 étapes pour réduire le risque d'infection au coronavirus 





Recommandations spécifiques aux naturalistes, chasseurs, chasseurs photographes, piégeurs, pisteurs etc.

 

 L'OMS recommande de ne pas entrer en contact inutilement
 avec
des animaux sauvages   .


Le site officiel de l'Organisation Mondiale de la Santé.

 

Site Officiel MOS coronavirus

 

ARTE diffuse un court document très instructif.

 




 







Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul



Sélection du message