Nayemont-Les-Fosses Hirondelles fenêtre. Article 062 2018

Le départ officiel des Hirondelles de fenêtre a lieu ce jour à Nayemont-les-Fosses.

copie interdite sans mon autorisation Jean-Paul Lahache
Il manque juste un peu de musique pour ce départ "officiel"
Il ne manque finalement qu'un élu et un peu de musique pour ce départ quasi-officiel des Hirondelles de fenêtre. Après avoir passé une partie du printemps et de l'été au cœur des Vosges, nos charmants volatiles quittent le pays pour passer la période hivernale dans des régions plus hospitalières.
Le lendemain de la prise de vue (le 19 septembre 2018), les oiseaux ont déserté les lieux. Tous les oiseaux présents le jour de la photo, plus ou moins 150/200 ne nichent pas à Nayemont-Les-Fosses, mais dans les environs. Il y a seulement trois ou quatre nids (actifs) sous l'avant-toit de la Mairie et quelques traces d'essais infructueux d'installation. Une ligne rouge, la terre des environs contient beaucoup oxyde de fer, court sous l'avant-toit. En jetant un coup d’œil rapide, un badaud pourrait croire que des nids ont été mis à bas, il n'en est rien, bien entendu. Souhaitons leur bonne chance dans leur deuxième patrie. Comme beaucoup d'oiseaux migrateurs les Hirondelles de fenêtre ont une double nationalité en quelque sorte.
Oiseau.net nous en dit plus...
L'Hirondelle de fenêtre est une espèce rupestre, nichant à l'origine sous les surplombs rocheux des falaises. Comme la rustique, elle s'est adaptée aux bâtiments et autres constructions comme les ponts, mais continue de nicher localement en sites naturels. Contrairement à la rustique qui niche dans des endroits confinés, elle a besoin d'un accès direct au milieu aérien. C'est la raison pour laquelle, en milieu anthropique, ses nids sont toujours à l'extérieur des bâtiments. Le plus souvent, ce sont les avant-toits, les corniches, les embrasures de fenêtre, qui abritent son nid. Cela lui permet d'être une véritable citadine et de nicher jusqu'au cœur des villes, tandis que la rustique est nettement une rurale. Du fait de son adaptation originelle aux falaises, elle est également plus montagnarde que l'autre espèce.
http://www.oiseaux.net/oiseaux/hirondelle.de.fenetre.html

En apprendre plus sur la migration [ICI]

Le reportage photographique : 

copie interdite sans mon autorisation Jean-Paul Lahache
Le clocher républicain de la Mairie bien reconnaissable de Nayement-les-Fosses.

copie interdite sans mon autorisation Jean-Paul Lahache
Le crépi "gratté" offre de bonnes prises à nos compagnes

copie interdite sans mon autorisation Jean-Paul Lahache
Les rebords des fenêtres sont joliment décorés

copie interdite sans mon autorisation Jean-Paul Lahache
Des jeunes hirondelles reconnaissables aux rémiges tertiaires liserées blanc

copie interdite sans mon autorisation Jean-Paul Lahache
Agrippée ou plutôt accrochée au crépi un adulte .

copie interdite sans mon autorisation Jean-Paul Lahache
Agrippée ou plutôt accrochée au crépi.  Prise de vue faite en contre-plongée.

copie interdite sans mon autorisation Jean-Paul Lahache
Le cèdre voisin de la Mairie est lui aussi "couvert" d'Hirondelles de fenêtres

copie interdite sans mon autorisation Jean-Paul Lahache
Le cèdre voisin de la Mairie est lui aussi "couvert" d'Hirondelles de fenêtres

 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul



Sélection du message

Le jardin des cervidés ou Comment les herbivores modifient leur environnement. Article 2018 075

Les cervidés modifient-ils l'environnement forestier.     Faut-il parler de "dégâts" forestier ?   Je n'abord...