Le dolmen de Thisay. Article 057 2018.

La Pierre couverte de Thisay code postal 37500.

(ne pas confondre avec Thisay code postal 36100)

Coordonnées N47.16652° E0.13805°

Remarques au sujet des traces de polissage présentes sur le dolmen de Thisay.

Les recherches archéologiques nous apprennent, d'une part, que les dolmens étaient lors de leur construction recouverts par un tumulus, amoncellement de  terre ou de pierres, et d'autre part que la période historique de la pierre polie est antérieure à celle de l'érection des dolmens.
Les tumulus ne sont probablement détruits qu'à une époque récente comparée à l'âge des dolmens. L'utilisation d'outils en pierre polie est révolue depuis longtemps, les dolmens ne sont donc pas utilisés comme polissoirs.

Les Hommes du passé, intelligents ou pas ?

Les polisseurs ne sont pas différents de nous, ils choisissent de toute évidence des positions confortables pour passer des heures, des jours, voire des semaines pour effectuer des taches répétitives. Le polissage demande de la persévérance et de la patience.

Comment ont été faits les sillons sur les polissoirs ?

Les sillons observés sont le résultat des passages répétés des outils de pierre. Certains auteurs affirment (sans preuve) que le polissage s'effectue avec du sable et de l'eau. Je pense qu'une pierre, la meule, choisie avec soin, c'est le cas ici, ne nécessite rien d'autre qu'une pression soutenue pour user et polir les outils préalablement bouchardés .

Les pierres à meules.

Un bon exemple de pierre à meules, pratiquement identique, se trouve dans l'ancienne carrière de Saint-Julien-des-Meulières à La Livinière. Lisez mon article à son sujet [ICI]

Polir oui mais confortablement.

À Thisay la table supérieure présente plusieurs "cuvettes et rainures" de polissage. Pourquoi se percher à 2 mètres de hauteur pour polir des pierres ? Tout à fait incompréhensible, sauf si le tumulus n'est que partiellement arasé rendant de ce fait l'accès à cette dalle plus aisé.

Polir verticalement.

L'orthostate affaissé, situé sur le côté sud de l'édifice, comporte de nombreuses traces de polissage. A l'origine cet élément de construction destiné à soutenir la dalle de couverture était placé verticalement. Il est fort improbable qu'elle ait été utilisée comme polissoir dans cette position. Polir demande des efforts de pressions ininterrompues qui deviennent très pénibles lorsqu'ils sont exécutés en station verticale. Si nous repositionnons ce polissoir en station verticale nous nous apercevons que les rainures situées en partie basse ne sont d'ailleurs plus opérationnelles. Admettons que de l'eau et du sable soient utilisés pour accélérer le polissage, comme certains auteurs l'affirment, il est malaisé de faire tenir dans un sillon vertical du sable même mouillé !

Le dolmen de Thisay n'est donc pas un dolmen-polissoir !

Il y a, à Thisay deux choses distinctes, deux utilisations de matériaux sans rapport entre elles. C'est le hasard qui les a réunies. C'est pour toutes ces raisons citées plus haut, polissoirs perchés, polissoirs verticaux, sillons de polissage brisés,etc que j'avance l'hypothèse que ces grands polissoirs ont été "recyclés" lors de l'érection du dolmen. 

Une relique des temps anciens.

Le dolmen de Thisay comme beaucoup d'autres, est arrivé jusqu'à nous parce que les hommes qui nous ont précédés n'ont pas la force, les moyens ou la volonté de les anéantir. Les tumulus qui les recouvrent sont arasés pour gagner de la place ou pour récupérer des matériaux de construction.

Qu'est-il arrivé au dolmen de Thisay.

Ce dolmen a été, comme beaucoup d'autres, fouillé d'ailleurs l'inventaire dressé par la Commission de la Topographie des Gaules entre 1858 et 1880 en fait mention.

La CTG Commission de la Topographie des Gaules c'est quoi ?

1858 - 1880 Historique
La Commission de la Topographie des Gaules (CTG) est une commission de savants créée par Napoléon III le 17 juillet 1858, avec pour objectifs de dresser trois cartes et de rédiger deux dictionnaires visant à éclairer la topographie antique du territoire national. Pour ce faire, la CTG -qui compte moins de 20 membres à sa création- va immédiatement tisser un grand réseau à travers le pays en nommant des correspondants dans tous les départements, s'appuyant souvent sur les sociétés savantes locales. Officiers, ingénieurs, archivistes, professeurs de lycée, hommes d'église et autres notables sont ainsi mobilisés pour mener des recherches dans leurs régions respectives et faire remonter ces informations à Paris, au Ministère de l'Instruction publique dont dépend la Commission.
La CTG a survécu à la chute du Second Empire ; elle ne disparaît que le 20 janvier 1880 lorsqu'elle est officiellement remplacée par la Commission de géographie historique de l'ancienne France

Ce court extrait provient du site suivant :
http://archives.musee-archeologienationale.fr/index.php/commission-de-topographie-des-gaules

A quel moment le dolmen de Thisay s'est-il affaissé ?

L'inventaire de la CTG comprend un dessin au crayon de graphite où la dalle de couverture, façade orientée à l'est, du dolmen est à l'horizontale, actuellement cette dalle est inclinée. Les travaux de fouille ont-ils entraînés la destruction partielle du dolmen de Thisay ? Un des orthostates affaissé, au sud de l'édifice notamment celui où est situé le polissoir, montre clairement des lignes de fractures.

Christianisation du dolmen de Thisay.

Malgré tout le soin apporté à mes recherches je n'ai pas trouvé traces de la christianisation de ce dolmen. Pourtant il existe bien une cavité d'origine anthropique destinée à  maintenir "quelque chose". S'agit-il d'une croix ? Cette cavité cylindrique semble être passée inaperçue des personnes ayant effectué des recherches sur ce monument.

Le reportage photographique.






La dalle supérieure et son polissoir

La dalle supérieure et son polissoir

La dalle supérieure et son polissoir

La dalle supérieure et son polissoir

La dalle supérieure et son polissoir

La dalle supérieure et son trou cylindrique.

Le polissoir situé sur l'orthostate affaissé face sud

Le polissoir situé sur l'orthostate affaissé face sud

Le polissoir situé sur l'orthostate affaissé face sud et sa partie fracturée

Le polissoir situé sur l'orthostate affaissé face sud matérialisation des cuvettes de polissage.

Le polissoir situé sur l'orthostate affaissé face sud

Le polissoir situé sur l'orthostate affaissé face sud

Le polissoir situé sur l'orthostate affaissé face sud

Une rainure du polissoir

Le polissoir situé sur l'orthostate affaissé face sud

Le polissoir situé sur l'orthostate affaissé face sud

Le grain de la roche du polissoir

Le grain de la roche du polissoir vue rapprochée

source: http://www2.culture.gouv.fr/documentation/memoire/HTML/IVR24/IA00011784/index.htm

Sources : http://www2.culture.gouv.fr/documentation/memoire/HTML/IVR24/IA00011784/index.htm et jean-paul Lahache

Source : http://www2.culture.gouv.fr/documentation/memoire/HTML/IVR24/IA00011784/index.htm





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul



Sélection du message