Cigales en Maine-et-Loire 2018 040

Il y aurait donc des cigales en Maine-et-Loire ?

crédit-photo-jean-paul-lahache
Cigale rouge Tibicina haematodes femelle
Absolument ! et même en Alsace (entre autres) [LIEN]

Quel bonheur de pouvoir enfin les observer de près.

crédit-photo-jean-paul-lahache
Cigale rouge Tibicina haematodes femelle
Depuis mon arrivée en Maine-et-Loire, je les entends cymbaliser (chanter) mais impossible de les apercevoir tant elles se "perchent" haut, en général sur des Peupliers grisards (obs personnelles). L'année passée alors que je suis en voiture, je capte soudain le chant de notre amie sur un petit arbre. Coup de chance l'arbre est situé sur un parc à véhicules. Je réussis, tant bien que mal, quelques photographies, mais rien de transcendant. Je suis heureux, j'ai enfin observé une cigale de près (presque).
Cette année (2018) connaît apparemment une profusion de cigales. (c'est une sensation personnelle qui n'a rien de scientifique).
Les chaudes journées sont appréciées de nos insectes, le plus grand concert que j'ai eu la chance d'entendre était donné à  Champigny au lieu dit Les Maligrates, en juin dernier (2018) un nombre impressionnant de mâles cymbalisaient ce jour-là aux abords du calvaire ?
Chez les cigales seul le mâle chante ou plutôt cymbalise. La femelle séduite (?) par le plus beau chant vient se poser au côté du mâle. Comment ce si petit insecte, de la famille des Cicadidae arrive-t-il à produire ce son perceptible à des centaines de mètres ? Les pages entomologiques d'André LEQUET vous en diront plus [LIEN].
Jean-Henri FABRE nous parle, avec le talent que nous lui connaissons, lui aussi des cigales. [LIEN]
A deux reprises j'ai pu approcher des Cigales rouges en latin cela donne Tibicina haematodes qui, ces fois-là étaient posées à hauteur de photographe.
Une femelle repérée grâce au chant du mâle que je n'avais pas vu placé juste en haut du cliché et un mâle posé sur une tige de tournesol.

Le reportage photographique.

crédit-photo-jean-paul-lahache
Cigale rouge Tibicina haematodes mâle et femelle

crédit-photo-jean-paul-lahache
Cigale rouge Tibicina haematodes femelle

crédit-photo-jean-paul-lahache
Cigale rouge Tibicina haematodes femelle

crédit-photo-jean-paul-lahache
Cigale rouge Tibicina haematodes mâle

crédit-photo-jean-paul-lahache
Cigale rouge Tibicina haematodes mâle

crédit-photo-jean-paul-lahache
Cigale rouge Tibicina haematodes mâle

Répartition des Cigales rouges dans le secteur de Saumur.


Source :  http://www.onem-france.org/wakka.php?wiki=PagePrincipale



Abonnez-vous gratuitement  pour ne rien perdre de l'actualité de :

 Un Regard Différent Sur La Nature

LIEN




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul



Sélection du message

Le jardin des cervidés ou Comment les herbivores modifient leur environnement. Article 2018 075

Les cervidés modifient-ils l'environnement forestier.     Faut-il parler de "dégâts" forestier ?   Je n'abord...