Tuffeau. Note 2017 081

Creuser le tuffeau et vivre sous-terre.

Origine du tuffeau.


Le tuffeau est une roche calcaire à grains plus ou moins fins. Formé durant la période géologique du Crétacé, il y a 100 millions d'années, il est constitué des squelettes de micro-organismes marins et des animaux qui occupaient alors les mers chaudes de la future Europe. Les océans atteignent durant ces périodes géologiques lointaines des niveaux exceptionnels. Ils recouvrent les régions actuelles du bassin parisien et du bassin aquitain. L'Anjou, la Touraine, le Berry, la Sologne sont sous 300 mètres d'eau. Pendant 30 millions d'années une vase épaisse, provenant de la décomposition du plancton et de nombreux animaux marins, va se déposer au fond de la mer. Cette boue sédimentaire s'épaissit, se compacte et se transforme lentement en craie. La période géologique du Crétacé tire d'ailleurs son nom de cette transformation des boues, en craie.
Le nom générique de "craie" regroupe plusieurs minéraux à la composition variable, glauconieuse, dolomitique, marneuse, etc. Le tuffeau est une craie micacée ou sableuse, de couleur blanche, ou jaunâtre.

Les différents tuffeaux.

Tuffeau vient du grec tofus signifiant poreux. 

Le tuffeau blanc

Le tuffeau blanc (gris-verdâtre ou blanchâtre) du Turonien moyen, est tendre, sableux, micacé. La présence de quartz et de micas montre la proximité du continent lors de la phase de dépôt. Il est pauvre en fossiles, quelques très rares ammonites, peu de bivalves, parfois quelques oursins et des brachiopodes. Ce tuffeau au grain le plus fin est de meilleure qualité, il est utilisé pour la construction de monuments emblématiques.

Le tuffeau jaune.

Le tuffeau jaune du Turonien supérieur est de couleur jaunâtre d'une composition plutôt grossière. Sa couleur indique une sédimentation de faible profondeur. Il est chargé de sable quartzeux et présente une porosité beaucoup plus importante que le tuffeau blanc. Le tuffeau jaune a été utilisé pour la construction des digues de Loire ("La loire" Delachaux et Niestlé 2002)

Le tuffeau gris.

Il existe un tuffeau gris sensible au gel et de moins bonnes qualités que les deux précédents.

Le troglodytisme c'est quoi ?

Intérieur habitat troglodytique La cuisine (?)
Le troglodytisme est pratiqué par les Troglodytes !
Personnes ayant décidé volontairement, ou non de vivre "sous terre". Leurs habitations sont aménagées dans des excavations anthropiques ou naturelles.
Leurs habitations portent les noms d'habitations troglodytiques et non pas Troglodytes comme il est fréquent de le lire.

Où rencontrer des habitations troglodytiques.

Le troglodytisme est présent partout où il est possible de s'abriter et de vivre dans des cavités naturelles, et où la roche présente des caractéristiques permettant d'y creuser un abri ou une habitation. Le troglodytisme est donc un phénomène planétaire.

Les habitats les plus spectaculaires actuellement :

Le monastère PETRA
Wikipédia nous donne quelques éléments intéressants :
Au Mali, les Tellem puis les Dogons ont habité des maisons troglodytiques sur la falaise de Bandiagara.
Entre la mer Rouge et la mer Morte, la cité caravanière nabatéenne, cité troglodyte de Pétra (Jordanie), date du VIIIe siècle av. J.-C. et a compté jusqu'à 25 000 habitants et a représenté un important carrefour du monde antique.
La Cappadoce (Turquie) possède d'innombrables habitations et églises troglodytiques ornées de fresques byzantines. Le Parc national de Göreme est reconnu par l'Unesco comme Patrimoine mondial de l'humanité. Point culminant volcanique de la Cappadoce (1 300 m), Uçhisar a été creusé d'un labyrinthe d'abris depuis l'époque hittite (1500 av. J.-C.) et n'a cessé depuis de servir de refuge, aux premiers chrétiens persécutés par les Romains, aux Byzantins menacés par les Turcs. La forteresse conserve un ensemble de chapelles, monastères, appartements, réfectoires, entrepôts et de salles communes reliés en un réseau de galeries sur une vingtaine d'étages. Quelques habitations y sont encore occupées.
Mesa Verde : 4400 sites répertoriés ont été occupés entre 450 et 1300 par les Anasazis (ancêtres des Indiens Pueblos) qui y construisaient des bâtiments troglodytiques sous les falaises du canyon. Le parc est classé au patrimoine mondial de l'humanité en 197855.
L'Andalousie (Espagne) conserve des habitations troglodytiques.
Des cavernes étaient habitées entre 3500 à 3000 av. J.-C., dans le Nord-Ouest de la Chine, dans la province du Shaanxi proche de la capitale provinciale de Xi'an. Dix-sept maisons troglodytes dans une falaise avec des fours à poterie, des artefacts de poterie et des outils. Ils ont été associés à la culture néolithique Yangshao, considérée comme les prémices de la civilisation chinoise



Les principales régions troglodytiques en France.

- Provence ;
- Picardie ;
- Nord  ;

- Nord-Est de la France ;
- Vallée de la Seine ;
- Bassin de la Dordogne ;
- Pays de la Loire : Saumurois, Vendômois, Anjou,Touraine

Habitations troglodytiques en Anjou. 

L'ANJOU

Comme je l'ai écrit plus haut les habitations troglodytiques se rencontrent essentiellement là où les conditions d'implantation sont favorables. 
- Cavités naturelles préexistantes ;
- Terrain propice au creusement et à l'aménagement de cavités.

La Région de Saumur. 

Extrait de la carte géologique
L'examen attentif de la carte géologique de la région saumuroise, par exemple, indique les couches propices (C3b Turonien)à l'installation d'habitats troglodytiques. On y voit des caves très nombreuses ronds rouges, le château (Brézé) gros point rouge, la toponymie n'est pas avare de termes ayant un rapport avec les "trous" !


Le château de Brézé (entre autres) connu pour ses douves asséchées et son réseau troglodytique creusé sous le château est installé dans cette couche verte dénommée C3b correspondant à la partie moyenne du Turonien dans laquelle sont présents les tuffeaux !
Le château de brézé partie aérienne

Le chai du château de Brézé

Les différents types d'habitations troglodytiques creusées dans le tuffeau.

En Val de Loire l'habitat comprend les "troglo" de plaine et les"troglo" de coteaux.
Troglo de plaine.
En l'absence de falaise le "troglo" est aménagé dans les couches supérieures du tuffeau ou de falun. On creuse une large cavité profonde puis autour de cette cour artificielle (appelée carrie) on aménage les habitations.


Troglo de coteau.

Les habitations sont creusées directement dans la falaise entaillée en fer-à-cheval  laissant de cette façon un espace de vie devant les entrées des habitations.
Un troglo célèbre, La Vignole, est construit suivant ce principe.

Le site de La Vignole installé à flanc de coteau

Le site de La Vignole installé à flanc de coteau

Album photo d'un bel exemple d'habitat troglodytique de plaine abandonné.

Le chemin conduisant aux habitations troglodytiques

Le chemin excavé descend doucement vers la carrie (cour)



Nous passons sous le banc de tuffeau pour accéder à la carrie (cour)


Nous passons sà l'intérieur et sous le banc de tuffeau

De la carrière au bâtiment. Les pierres extraites servent à l'édification des murs

Passage réalisé dans le banc de tuffeau

Vue Générale sur la carrie (cour intérieure)


Façade troglodytique partiellement dégradée


Fenêtres et niches

Une fenêtre aux lignes harmonieuses

Dégagement et entrée de cave

Une habitation troglodytique

Gravure extérieure réalisée dans le tuffeau tendre

Gravure extérieure réalisée dans le tuffeau tendre

La cuisine Troglodytique

Exploration des pièces


La Cave à Vin

La salle du Pressoir troglodytique

Pressoir troglodytique

L'habitat troglodytique sert aujourd'hui de débarras !

L'habitat troglodytique sert aujourd'hui de débarras ou de décharge !

L'habitat troglodytique sert aujourd'hui de débarras !

Porte de Cellier décorée

Quelques liens en rapport avec le sujet.

* Exploitation et commercialisation du tuffeau blanc (XVe-XIXe siècles)
http://www.persee.fr/doc/abpo_0399-0826_1997_num_104_3_3940

* Monde souterrain
http://www.mondesouterrain.fr/

* Les caves se rebiffent.
http://www.photopatrimoine.com/

* Châteaux et patrimoine français.
http://www.casteland.com/pfr/chateau/ploire/maine/breze/breze_desc.htm

* Atlas archéologique de Touraine
http://a2t.univ-tours.fr/index.php
http://a2t.univ-tours.fr/notice.php?id=82

* Base de données BRGM
http://monumat.brgm.fr/main.asp?INIT=FALSE

* Val de Loire patrimoine mondial
https://www.valdeloire.org/

* Le monde troglodytique
http://troglos.free.fr/00-00-00_accueil.html
 

Mes articles ayant un rapport avec le tuffeau.

https://photonature-fontainebleau.blogspot.fr/search?q=tuffeau




Sélection du message

Le jardin des cervidés ou Comment les herbivores modifient leur environnement. Article 2018 075

Les cervidés modifient-ils l'environnement forestier.     Faut-il parler de "dégâts" forestier ?   Je n'abord...