Pommes abandonnées, pommes rongées, ou décortiquées. 2014 014

Mise à jour du 19 mars 2014. (voir en fin d'article)

De nombreux vergers abandonnés, font le régal de leurs voisins !


 
Peut-être avez-vous, comme moi, la même réaction face à ces vergers abandonnés, dont les fruits pourrissent sans jamais trouver preneurs.
Un énorme gâchis ! il est vrai que ces fruits ne présentent pas le bel aspect des pommes, puisqu'il s'agit d'elles,vendues en supermarchés.
Pourtant, elles ont bien souvent poussé loin des autoroutes, loin des vaporisateurs de produits phytosanitaires, loin des traitements divers après récolte.
Ce que je peux vous dire, c'est qu'elles font l'ordinaire de tout un petit peuple qui trouve là une nourriture abondante durant l'hiver. Une aubaine en somme.




Ce verger situé à la périphérie de la forêt accueille un grand nombre d'oiseaux et une famille de blaireaux d'Europe, qui a laissé de nombreuses traces sur place.

Il serait nécessaire de placer une petite caméra pour surveiller tout ce beau monde. Peut-être qu' une fois la chasse fermée, c'est à dire à la fin de ce mois de février, vais-je m'employer à cette tâche.

Traces de becs et de dents sur les fruits partiellement consommés.




Retenons que les oiseaux préfèrent les fruits arrivés à complète maturation, voire même pourrissants tandis que nos compères masqués, les blaireaux, semblent avoir plus d'appétence pour les fruits encore croquants. (à vérifier)

Pomme avec traces de becs





 Pommes avec traces de dents.






Attendons, si vous  le voulez bien, les résultats de notre piégeage photographique.
S'il reste des pommes d'ici là !

Mise à jour du 19 mars 2014.

Fin février je rédigeais cet article en concluant, pourvu qu'il reste des pommes !
Nous voici le 19 mars, les pommes sont toujours là, beaucoup, vous vous en doutez, ont été consommées, mais il en reste encore assez pour satisfaire nos amis.

Un hôte discret dans ce secteur, tant il est persécuté, le chevreuil a laissé les marques de ses sabots dans la coulée ;





Si le Renard roux n'a pas laissé de traces de pattes, il a par contre abandonné une laissée et quelques touffes de poils de bourre ;









La coulée qui mène à cette providentielle manne est bien marqué, la terre est tassée par les allées et venues de nos compères.

À suivre ...



LES LIENS :
Cueillettes sauvages
Un livre en ligne intéressant








1 commentaire:

  1. Merci pour ces informations. Je vais aussi regarder les vergers voisins, voir quelles surprises ils réservent.
    Pour le piégeage photographique, je suis vraiment tenté également mais le vol de l'appareil me fait peur.

    RépondreSupprimer

Bonjour,
Pour publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
- Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
- Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
- Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération.
Merci.
Cordiales salutations.
Jean-Paul



Sélection du message